Côte d'Ivoire

Abobo : Il profite du couvre-feu pour voler la bouteille de gaz dans la cuisine d’un magasin


27/03/2020
Abobo : Il profite du couvre-feu pour voler la bouteille de gaz dans la cuisine d’un magasin
Le couvre-feu n’a pas permis à Koffi C. d’emporter les biens volés

La décision prise par le chef de l’Etat ivoirien d’instaurer un couvre-feu, à partir du mardi 24 mars 2020, afin de juguler la propagation du coronavirus (Covid-19), a été considérée comme une aubaine pour de véreux individus, parmi lesquels se trouve Koffi K. C. Ce dernier a décidé d’abandonner son métier de menuisier à Abobo-Baoulé pour lequel il a suffisamment escroqué les commerçantes, pour des étales et tablettes qui n’ont jamais vu le jour.

À la première nuit de cette décision, cet indélicat bonhomme se planque non loin d’un magasin dans son quartier. Qui peut oser mettre le nez dehors où des patrouilles de police et de gendarmerie se font régulièrement, à cette heure de couvre-feu ? Entre deux patrouilles motorisées, Koffi s’engouffre dans un magasin qu’il avait ciblé déjà. Il fonce tout droit dans la cuisine et débranche la bonbonne de gaz de type B6, à laquelle il ajoute des paires de chaussure et des produits cosmétiques. Se croyant très intelligent, il patiente jusqu’à la fin du couvre-feu, à 5h. Le mercredi 25 mars à 5h10mn, il sort donc avec son butin. Mais ce qu’il n’a pas prévu, c’est la présence des policiers du commissariat du 34ème arrondissement d’Abobo Baoulé. Son attitude suspecte emmène les policiers à le maîtriser. Interrogé sur l’origine de ‘’ses’’ bagages, l’homme qui joue son va-tout, soutient   les avoir achetés la veille. Mais le couvre-feu ne lui a pas permis d’atteindre son domicile. Et de soutenir qu’il a dû passer la nuit, à son corps défendant, dans une gargote. Le Commissaire Tiégnon, chef de service du 34e arrondissement, qui ne croit pas à un traitre mot, le fait embarquer à bord du véhicule de patrouille, afin qu’il conduise les éléments de forces de l’ordre au lieu où il dit avoir passé la nuit. Koffi, qui ne voulait pas aggraver son cas, reconnaît finalement avoir fracturé la cuisine d’un magasin, juste dès la fin du couvre-feu. Les policiers se sont attelés à restituer les ‘’affaires’’ de Koffi aux vrais propriétaires, à leur grande joie.

 

M’BRA Konan

M'Bra Konan

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2