Un bonnet connecté qui contrôle le coeur


Des chercheurs suisses ont réussi à intégrer  la fibre optique  dans des tissus notamment un bonnet, pour en faire des capteurs.

Des chercheurs suisses du Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche (Empa), à Saint Gall, en Suisse, ont ont pu utiliser les fibres comme capteurs dans un bonnet, pour mesurer la fréquence cardiaque de personnes par le front. Selon les variations du signal lumineux récupéré en sortie, il est possible d’en déduire la valeur du pouls.

Ces chercheurs ont développé des fibres optiques plastiques suffisamment souples pour être tissées, tricotées, ou nouées directement dans le textile. Elles supportent même un lavage désinfectant, tout en étant fabriqués industriellement. Pour cela, les chercheurs ont utilisé de la fibre optique polymère soumise à un procédé de fusion pour la rendre plus souple.

Ces chercheurs travaillent aussi à mesurer la saturation de sang en oxygène ou surveiller ainsi d’autres produits du métabolisme. L’Empa, le Centre suisse d'électronique et de microtechnique (CSEM) à Neuchâtel, l'Hôpital universitaire de Zurich et le Centre suisse des paraplégiques à Nottwil (LU) ont participé à ces travaux.

Arlette Gnacabi

Stg

 Source:www.industrie-techno.com

Arlette GNACABI (Stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Shutterstock.com INT

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte