Coopération sino-ivoirienne: La Côte d’Ivoire va abriter une académie des TIC, la Huawei ICT Academy


La Côte d’Ivoire va abriter une académie des TIC, la Huawei ICT Academy

La société chinoise Huawei poursuit à Abidjan son programme "Seeds for the future" (des graines pour l'avenir) destiné au perfectionnement de jeunes Ivoiriens dans les technologies de l'information et de la communication (TIC).

Démarré officiellement en Côte d'Ivoire le 28 novembre 2016, le programme vise à sélectionner chaque année, jusqu'en 2020, 200 jeunes Ivoiriens et à les former aux métiers des TIC. Tous les ans, à la fin du processus, Huawei offre une bourse d'études dans son siège en Chine aux dix meilleurs étudiants.Lors d'une cérémonie jeudi à la Primature à Abidjan, les récipiendaires de l'édition 2018 ont reçu leurs prix avant de passer le flambeau aux étudiants de la 3e édition.

Le lancement de cette 3e édition marque également l'ouverture à Abidjan par Huawei d'une académie des technologies de l'information et de la communication, la Huawei ICT Academy, a annoncé le directeur général de Huawei Côte d'Ivoire, Yang Hebin.

Le programme de la Huawei ICT Academy débutera par une formation des formateurs avant de s'étendre aux étudiants. L'objectif premier de cette académie est de donner la chance aux jeunes Ivoiriens d'être "certifiés Huawei et d'être en adéquation avec le marché des innovations technologiques", a expliqué M. Yang.

Pour le ministre ivoirien de l'Economie numérique et de la Poste, Claude Isaac Dé, former les jeunes est "le meilleur investissement qu'un pays puisse faire, surtout dans le secteur du numérique dont les enjeux futurs et actuels commandent d'avoir une expertise locale".

"Aujourd'hui, le numérique est devenu un levier important de croissance économique, de création de valeur, de richesses, et de transformation sociale", a-t-il ajouté.

Le ministre a relevé les efforts et les engagements du gouvernement ivoirien à mettre en oeuvre "tous les moyens" pour un développement "harmonieux" du capital humain du pays en vue d'accélérer sa transformation numérique et d'en faire "un exemple sur le continent africain".

Il a indiqué qu'à l'horizon 2020, les enjeux de développement de l'économie numérique en Côte d'Ivoire visaient à assurer une couverture de près de 100% de la population ivoirienne en services de téléphonie mobile, porter le taux de couverture data/internet à plus de 90% de la population, porter le taux de pénétration de l'accès haut débit à près de 50%.

A l'en croire, la réalisation de cette ambition a nécessité un important travail d'organisation et d'articulation de la gouvernance, par la recherche de sources de financement stables, pérennes et incluant d'autres acteurs que l'Etat, ainsi que par l'adoption d'un cadre légal offrant un environnement propice au développement des services numériques.

L'ambassadeur de Chine en Côte d'Ivoire, Tang Weibin, a pour sa part relevé les progrès remarquables réalisés ces dernières années par la Côte d'Ivoire dans le domaine des TIC.

Il s'est déclaré convaincu que de plus en plus de talents ivoiriens spécialisés dans les TIC allaient pouvoir bénéficier des opportunités de formation et d'épanouissement offertes par la société Huawei.

"Pour ma part, je suis toujours disposé à travailler au transfert technologique entre la Chine et la Côte d'Ivoire, à la formation de talents dans les TIC et à la transformation numérique de la Côte d'Ivoire", a-t-il assuré.

M. Tang a ajouté que la Chine avait toujours apporté son soutien à la Côte d'Ivoire dans le domaine de la formation, indiquant que le nombre d'Ivoiriens ayant suivi des formations en Chine avait augmenté pour atteindre 392 en 2018.

"La Chine croit aux larges perspectives et aux énormes potentialités du développement économique de la Côte d'Ivoire", a-t-il poursuivi non sans souligner que son pays était prêt à "soutenir les entreprises performantes à accroître leurs investissements en Côte d'Ivoire, à continuer à élever le niveau de coopération économique et commerciale dans le cadre d'une coopération mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant pour parvenir à un développement partagé".

"En renforçant sa coopération avec la Côte d'Ivoire, la Chine continuera à accompagner la Côte d'Ivoire dans sa marche à grands pas vers l'émergence, vers le deuxième miracle de l'économie ivoirienne", a conclu l'ambassadeur chinois.

La société Huawei, présente en Côte d'Ivoire depuis 2014, a apporté sa contribution à la construction, entre autres, des réseaux 3G et 4G, du projet de vidéo-surveillance de la ville d'Abidjan, du réseau de fibre optique et de gouvernance électronique.

Le programme "Seeds for the future" est mis en oeuvre dans plus de 100 pays à travers le monde et plus de 3.100 étudiants ont déjà bénéficié de stages de perfectionnement en Chine. Avec Xinhua

 

David YALA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte