Paroisse « Notre Dame de l'Annonciation » de Yopougon: Des fidèles signent une pétition contre Mgr Lezoutié

L'affectation précipitée de leur curé, dénoncée
par Elysée Yao | Publié le 26/8/2013 à 20:40 | source : Soir info
Paroisse « Notre Dame de l'Annonciation » de Yopougon: Des fidèles signent une pétition contre Mgr Lezoutié
Une vue de la paroisse au centre du conflit /photo : Diom Célest

Des fidèles de la paroisse « Notre Dame de l'Annonciation » située à Yopougon, nouveau quartier, ne sont pas contents de Monseigneur (Mgr) Jean Salomon Lezoutié.

Ils ont donc signé des pétitions contre l'évêque coadjuteur du diocèse de Yopougon, pour manifester leur colère. Mais qu'est-ce qui a poussé des fidèles à se « rebeller » contre leur berger ? Un groupe de fidèles qui nous a reçu au domicile d'un des responsables laïcs de cette paroisse, le mercredi 21 août 2013, lève le voile sur le différend qui l'oppose à l'évêque. Selon les fidèles qui compose ce groupe, ils n'en pouvaient plus des ''humiliations et autres mépris'' dont ils sont l'objet de la part de celui qui assure l'intérim de l'évêque du diocèse de Yopougon, Mgr Laurent Mandjo, malade depuis quelque temps.

Si pour les premières fois, ils ont voulu passer sous silence ces écarts à leur endroit, ils ont jugé qu'il fallait y mettre un terme, afin de retrouver la paix et la concorde dans leur paroisse. Raison pour laquelle, ils ont décidé de crier leur ras-le bol à la décision du prélat d'affecter pour la deuxième fois, leur curé, après seulement huit (8) mois de présence sur la paroisse. « Pour la première fois, nous n'avons pas voulu dire mot parce que nous pensions que l'acte a été guidé par le Seigneur. Mais nous disons que trop c'est trop. Car la manière utilisée par l'évêque pour répudier nos curés, n'est pas catholique. C'est souvent à la messe et à l'autel que le prélat nous annonce l'affectation de notre curé. Il le fait, sans prendre le soin de consulter ni le concerné ni les responsables paroissiens. Le hic, c'est que le dernier qu'il vient d'affecter est sur la paroisse il y a seulement 8 mois. Et puis, son affectation par Mgr, est intervenue après les ordinations. Une démarche qui ne respecte pas les logiques spirituelle et pastorale de l'Eglise catholique, qui indiquent que le temps de durée d'un curé sur une paroisse est de 3 ans renouvelables une fois », a indiqué le responsable laïc avant de préciser que toutes les audiences sollicitées pour rencontrer l’intérimaire de Mgr Laurent Mandjo, ont échoué.

Une autre fidèle, très influente, dans le bureau paroissial, s'est étonnée de ce que, ce soit au moment où le curé décide de mettre de l'ordre dans la gestion des finances de la paroisse que la décision de le « répudier » ait été prise. « La gestion des finances de la paroisse se faisait de façon opaque. Les fidèles n'étaient informés de rien. En plus de cela, on ne savait pas comment étaient gérés les loyers des magasins de la paroisse. Quant le curé est arrivé, il a décidé de mettre de l'ordre dans les finances en ouvrant deux comptes au nom de la paroisse. Tout se faisait désormais de façon transparente et tout le monde avait une idée des entrées d'argent ainsi que le montant des quêtes au cours des messes etc. Cela n'arrangeait pas certains paroissiens qui avaient confondu leurs poches à celles des caisses de la paroisse. Ils ont donc actionné l'évêque afin qu'ils soient débarrassés du curé. Et c'est ce qui a été fait depuis le 28 juillet 2013, à travers l'affectation du curé », a-t-elle révélé. « Nous n'allons pas nous laisser faire. Car les ressources de la paroisse doivent profiter à toute la communauté, à travers des réalisations et la réhabilitation de la paroisse bâtie tout juste après l'indépendance. De nombreux chantiers ont été ouverts par notre curé. Nous nous opposons à son départ. Car, à son arrivée, il a mis fin à l'anarchie portant sur les factures d’électricité et d'eau dont les montants oscillaient entre 700.000 F Cfa et 900.000 Cfa pour une petite paroisse comme la nôtre », a expliqué un autre fidèle animant la catéchèse. Les démarches entreprises pendant des jours auprès de l'évêché de Yopougon pour avoir la version de l'évêque coadjuteur, sont restées sans suite.

Au secrétariat de l'évêque où nous nous sommes rendu le vendredi 23 août pour la dernière fois, après un tour au Centre Monseigneur Chapoulli, personne n'a voulu parler. Les prêtres et la secrétaire ont laissé entendre que Mgr étant en vacances pastorales, personne ne pouvait parler en son nom. Il aurait laissé des consignes strictes pour ne pas être dérangé pendant son congé.

 

Elysée YAO

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites