VIE POLITIQUEVie PolitiqueDes jeunes pro-Gbagbo s’humilient devant le parti de Ouattara

Après les attaques meurtrières contre les FRCI

Des jeunes pro-Gbagbo s’humilient devant le parti de Ouattara


par César DJEDJE MEL | Publié le 13/8/2012 à 17:45 | source : Linfodrome

Membres de la galaxie patriotique qui a soutenu le régime de Laurent Gbagbo, des jeunes qui se réclament des "pro-Gbagbo modérés" ont apporté leur soutien au président Ouattara.

Le lundi 13 août  2012, des jeunes se réclamant « des gbagboïstes purs et durs » mais pas « des jusqu’au-boutistes » ont rencontré Amadou Soumahoro, le Secrétaire général du Rassemblement Des Républicains (RDR), au siège dudit parti à Cocody.  Cette rencontre se situe dans le cadre des attaques contre les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI).

Selon Yaké Evariste, président de la jeunesse du grand ouest et ex-directeur de campagne de Laurent Gbagbo, qui conduisait la délégation forte de plus de vingt personnes, ces attaques intempestives ont jeté l’opprobre sur la toute société ivoirienne mais spécifiquement sur camp Gbagbo. « Nous venons vers vous, mais humblement, pour demander pardon à la nation ivoirienne pour tous les pleurs qui ne cessent de continuer ; et à travers vous, dire yako au Président de la République, Alassane Ouattara, devant son engagement pour la paix », a signifié le chef de la délégation.

Yaké Evariste qui a dit reconnaitre Alassane Ouattara comme le président de la Côte d’Ivoire a demandé aux autres d’en faire autant et d’abandonner le moyen des armes pour l’accession au pouvoir. Par leur action, les visiteurs ont voulu que  « le vrai soit séparé de l’ivraie car tous les pro-Gbagbo ne sont pas mauvais. Notre silence sera comptable et coupable de ce qui se passe », a précisé Yaké. Ces jeunes ont affirmé tout leur soutien au chef de l’Etat au service duquel ils veulent se mettre pour travailler.

La démarche de ces « pro-Gbagbo modérés » a été saluée par le SG du RDR. A travers eux, il a invité tous les partisans de Laurent Gbagbo en exil à regagner le pays et à s’investir dans le processus de réconciliation nationale. Car «dans nos diversités, nous pouvons contruire le pays », a déclaré Amadou Soumahoro.

 


Découvrez notre reportage vidéo sur le sujet :