Accueil


Préparatif du Hadj 2012: Le commissaire Cissé Losseni en Arabie Saoudite


par Elysée Yao | Publié le 17/9/2012 à 21:58 | source : Soir info
Préparatif du Hadj 2012: Le commissaire Cissé Losseni en Arabie Saoudite

Dans le programme des organisateurs du Hadj édition 2012, le premier départ pour l'Arabie Saoudite est prévu pour le 29 septembre 2012. Suivront d'autres vols en Terre Sainte jusqu'au 8 octobre 2012.

Pour préparer l'arrivée des pèlerins à la Mecque, le commissaire du Hadj, Cissé Losséni, depuis quelques jours, est en Arabie Saoudite. Selon Touré Mandjou, son assistant, que nous avons joint au téléphone, le lundi 17 septembre 2012, le commissaire du Hadj s'y est rendu pour préparer une meilleure prise en charge des 6545 candidats inscrits pour les rites du Hadj édition 2012. Il profitera de ce séjour en Terre Sainte, a poursuivi l'assistant, pour s'assurer que tous les engagements pris dans le cadre de l'organisation du pèlerinage à la Mecque 2012, concernant les chambres d'hôtel, la restauration etc., sont respectés.

En effectuant le voyage, le commissaire du Hadj veut mettre toutes les chances de son côté pour réussir son premier test. Nommé, il y a près de trois mois (21 juin 2012), à la tête de la structure chargée de l'organisation du Hadj en Côte d'Ivoire, Cissé Losséni entend mettre les petits plats dans les grands pour éviter aux pèlerins les difficultés auxquelles ont été confrontés ceux de 2011. Surtout que certaines de ces difficultés sont réapparues au cours des différentes démarches administratives (inscription, bilan de santé, etc.) effectuées dans le cadre du Hadj 2012.

En effet, de nombreux candidats au pèlerinage à la Mecque ont éprouvé d'énormes difficultés pour obtenir l'autorisation leur permettant de s’acquitter des frais du Hadj évalués à 1,5 million de F Cfa pour le secteur public et payables dans les trésoreries ivoiriennes. Une situation qui a favorisé la forclusion de certains candidats, parce que n'ayant pas pu s'inscrire avant la date butoir des inscriptions. Saisi du problème, le président de la République, Alassane Ouattara, a demandé à la Direction des Cultes de faire « grâce » à 500 candidats en leur permettant d'être pris en compte pour le hadj 2012. Il a fallu une manifestation des candidats « retardataires » devant la direction des cultes, la semaine dernière, pour que la consigne donnée par le chef de l'Etat soit respectée à la lettre.

L'inscription de ces 500 personnes a permis au secteur public de porter à 5500 les aspirants devant se rendre à la Mecque. Le secteur privé, qui à travers sept (7) organisations devraient mobiliser 2000 futurs pèlerins, n'a pas été épargné par les problèmes. Certaines structures ont été incapables de mobiliser les 300.000 F Cfa que l'Etat exigeait comme caution au titre de chaque candidat à inscrire.

Cette caution remboursable aux organisations, si elles venaient à respecter les engagements, n'a pas permis à celles-ci d'atteindre le quota à elles exigé. Elles n'ont mobilisé que 1045 personnes sur les 2000 places concédées.  La Côte d'Ivoire enverra donc, cette année, à la Mecque, 6545 aspirants au lieu de 7000 comme le recommandent les accords signés entre les autorités saoudiennes et celles de l'Etat de Côte d'Ivoire. Par ailleurs, si le programme établi par la Direction des cultes en collaboration avec le commissariat au hadj est respecté, les premiers pèlerins seront de retour en terre ivoirienne le 2 novembre 2012 à bord d'avions affrétés par Air Côte d'Ivoire. En effet, c'est la compagnie cooptée pour assurer le voyage des pèlerins en Terre Sainte.

 

Elysée YAO