Gouvernement Duncan

Nouveau ministre de l’Économie: qui est Kaba Nialé ?

. Ce qui l'attend
par Hermance K.N | Publié le 27/11/2012 à 15:10 | source : Soir info
Mme Kaba Nialé, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’Économie et des Finances. Photo d'archives

Kaba Nialé n'est plus, depuis la formation du dernier gouvernement, ministre de la Promotion du Logement. Elle est désormais la locataire du 19ème étage de l'immeuble Sciam au Plateau parce que nommée au poste de ministre déléguée auprès du Premier ministre Daniel Kablan Duncan chargée de l’Économie et des Finances.

Que ceux qui pensent qu'elle arrive par hasard dans ce ministère se détrompent. Parce que, selon la copie de son curriculum vitae « certifié sincère » et daté du 10 janvier 2011, la ministre Kaba Nialé née en 1962 à Bouko dans la sous préfecture de Bouna est une technocrate. Elle revendique, en effet, la conception, l'élaboration et la mise en œuvre de programmes économiques et financiers ainsi que la gestion de projets de développement.

Économiste et statisticienne de formation, elle a enseigné la macroéconomie à l’École nationale supérieure de la Statistique et d’Économie appliquée (Ensea) avant de travailler avec le Premier ministre entre 1991 et 1996 sur les questions fiscales et budgétaires. Entre 1996 et 2000, elle est le chef de cabinet adjoint du chef de gouvernement avant d'être, en 2000, le directeur de cabinet adjoint du ministre de l’Économie et des Finances.

Dans cette progression, elle est nommée directeur de cabinet du ministre de l'Artisanat de février 2006 à mai 2007, puis ministre la Promotion du Logement en 2011 avant d'être désignée récemment ministre déléguée chargée de l’Économie et des Finances. Forte de diverses expériences, notamment la pratique de Conseils d'Administration de sociétés de renom et le management d'entreprise, Mme Kaba Nialé devra affronter les délicats dossiers de l'Argentier de l’État.

Elle est attendue au niveau de la gestion de la dette intérieure dont un audit a été effectué. La gestion de la bonne gouvernance dans les structures et services sous tutelle du ministère est une priorité pour les bailleurs de fonds, notamment la Banque mondiale. La ministre Kaba Nialé devra aussi sensibiliser le privé à l'investissement malgré ses difficultés.

La mobilisation des acteurs dans la lutte contre la vie chère dans un environnement de pauvreté avérée de la population est aussi un axe important. La transparence sur les activités de la brigade anti-corruption mise en place par le ministre d’État Charles Diby Koffi sera également appréciée. Sans oublier la poursuite de la reprise de la croissance économique en 2012; la dette de 6000 milliards de francs Cfa réduite de 4000 milliards ainsi que le projet du budget 2013.