AFRIQUE & MONDEInterview avec : S.E .M. Anil K . Sharan, Ambassadeur de l'Inde en Côte d'Ivoire


Interview avec : S.E .M. Anil K . Sharan, Ambassadeur de l'Inde en Côte d'Ivoire

« Nous entendons partager notre expérience du développement avec la Côte d'Ivoire »
par Sebastien Kouassi | Publié le 1/2/2013 à 21:35 | source : L'inter
S.E.M Anil K. Sharan, Ambassadeur de l'Inde en Côte d'Ivoire

Dans le cadre de la journée de la République marquant l'adoption de la Constitution de l'Inde, une cérémonie commémorative a été organisée ici à Abidjan le 26 janvier dernier à la résidence de S.E.M Anil K. Sharan, Ambassadeur de l'Inde en Côte d'Ivoire. Ce dernier a bien voulu donner le sens de cette cérémonie en se prêtant à nos questions.

Excellence, nous sommes à la cérémonie de levée du drapeau qui marque l'adoption de la Constitution de l'Inde. Qu'est-ce que cela symbolise pour vous ?

 

Cela symbolise pour nous beaucoup de choses. Nous avons acquis l'indépendance en 1947 et cela difficilement. Nous avons pris trois ans pour formaliser les textes de notre Constitution. L'événement de ce jour est donc très important en ce que cela a permis à l'Inde d'établir un lien entre l'Etat et le peuple. Cette cérémonie marque ainsi le jour du droit à la liberté du peuple.

 

Sous quel signe l'Inde place -t-elle cet événement dans ses relations avec la Côte d'Ivoire ?

 

Ce jour est très important pour l'Inde dans ses rapports avec le monde entier. En effet, après des années d'indépendance et de relations avec les nations du monde, l'Inde continue de renforcer lesdites relations. L'Inde tout comme la Côte d'Ivoire, a traversé des périodes socio-politiques et économiques difficiles avant de connaître le chemin du développement. Aussi entendons partager notre expérience du développement avec la Côte d'Ivoire pour résoudre ses problèmes.

 

Que peut-attendre de l'Inde au plan purement culturel ?

L'Inde a une civilisation vieille de près de 5000 ans et culturellement nous pouvons avec la Côte d'Ivoire à travers des échanges entre nos deux peuples, impulser une dynamique culturelle. Nous entendons en cette année 2013, promouvoir cette relation culturelle avec la Côte d'Ivoire.

 

Sébastien Kouassi