FAITS & MEFAITSUne femme sous-préfet enlevée par des hommes armés

Abobo : insécurité

Une femme sous-préfet enlevée par des hommes armés


par Kikié Nazaire | Publié le 3/2/2013 à 0:0 | source : Soir info
Une femme sous-préfet enlevée par des hommes armés

Moments terribles et terrifiants que ceux vécus, dans la soirée du samedi 26 janvier 2013, par dame D.G.S, sous-préfète de son état. Ce soir-là, l'administrateur est tombée sur une bande armée.

Moments terribles et terrifiants que ceux vécus, dans la soirée du samedi 26 janvier 2013, par dame D.G.S, sous-préfète de son état. Ce soir-là, l'administrateur est tombée sur une bande armée. En effet, nous référant à nos sources, il nous revient que, ce jour-là, la sous-préfète revient de Brofodoumé où elle réside. Cette localité est située dans les environs d'Alépé. Elle est à bord de son véhicule de fonction. Il s'agit d'une Toyota de type Prado, de couleur grise et immatriculée D 28 677.

Une fois qu'elle gagne Abidjan, sa destination, aux environs de 19h, la bonne dame marque une escale à Abobo-Baoulé. C'est là, malheureusement, qu'elle est surprise par trois hommes armés de pistolets. Ces derniers qui maîtrisent la pauvre femme, la confinent sur la banquette arrière de son véhicule où deux des malfaiteurs l'encadrent. L'autre criminel se charge lui de prendre le volant de la voiture qui démarre, sans perdre une seule seconde.

Prise ainsi en otage par la bande armée, la malheureuse, dont on imagine aisément l'état d'esprit en ce moment-là, est en définitive relâchée par les gangsters au niveau d'Abobo-Té. Non sans être détroussée de téléphones-portables et de la somme d'un peu plus de 100 000 F Cfa. Les quidams, eux, poursuivent donc tranquillement leur chemin avec le véhicule administratif volé. La victime a saisi le commissariat de police du 22ème arrondissement, à Angré, et une enquête est en cours.

 

KIKIE Ahou Nazaire