Grève annoncée du 4 février: 4 février4 février demande une trêve aux enseignants

Kandia demande la trêve aux enseignants
Vers la perte des vacances scolaires prochaines
par Dominique Fadégnon | Publié le 2/2/2013 à 19:45 | source : Soir info
Grève annoncée du 4 février: 4 février4 février demande une trêve aux enseignants

Le centre de Promotion des Investissements en Côte d'Ivoire (CEPICI) est sur le bon chemin dans sa volonté de réduire à la fois le délai et le coût dans la création d'une entreprise en Côte d'Ivoire.

Le directeur des affaires financières du Ministère de l’Education nationale et de l’enseignement technique (Menet), Touré Kaffoumba, a indiqué que la ministre Kandia Kamissoko Camara  a demandé une trêve aux enseignants  de l’Intersyndicale du secteur Education.

Formation (Isef) qui envisagent de faire une grève de 10 jours, à compter du lundi 4 février 2013. La raison, c’est que le Gouvernement est disposé à améliorer leurs conditions sociales et de travail. Aussi, l’Etat a-t-il fait des efforts pour satisfaire certaines de leurs revendications. Ces informations ont été données à la presse, le jeudi 31 janvier 2013, à la salle de conférences du Menet, au Plateau.. Le conférencier a soutenu que  les indemnités de directeurs d’école et de maîtres d’application, et d’études surveillées des années 2009-2010,   ont été payées, fin novembre et fin décembre 2012, comme promis.

De même, le reliquat de l’indemnité contributive de logement de 5 mille francs Cfa à verser aux enseignants du primaire, fin janvier 2013, l’a été. La moitié des 50% restants de la bonification indiciaire des enseignants et du reclassement des conseillers pédagogiques du préscolaire et du primaire,  sera payée, fin mars 2013 avec les rappels de janvier et février, à en croire Touré Kaffoumba. Une partie du rappel du Cap 88-92 a été payée en juillet et les deux autres  sont programmées pour cette année et 2014. Les 25% restants  des effets du reclassement seront payés en 2014.

L’inspecteur général, coordonnateur général de l’inspection générale, Kourouma Ibrahima, a laissé entendre que près de 3 à 8 semaines de cours sont déjà perdues, du fait des grèves. « Si nous continuons ainsi, nous allons perdre les vacancesL’Etat n’a pas refusé, mais il demande de patienter. Il a donné ce qu’il a promis et fera encore ce qu’il a dit»,  a-t-il noté. Le secrétaire permanent du Conseil consultatif de l’Education nationale (Ccen), N’da Jules a relevé que dans un esprit d’ouverture de la ministre, les syndicats auront des représentants dans sa structure, pour débattre des problèmes et faire des propositions.  Notons que les enseignants exigent des dates de paiement des 25% restants des effets du reclassement promis pour 2014 et les rappels, depuis 2009.

Dominique FADEGNON