Coupes africaines : 8è de finale retour Séwé, Asec : la victoire à tout prix !


par Litié Boagnon | Publié le 4/5/2013 à 0:0 | source : L'inter
Coupes africaines : 8è de finale retour Séwé, Asec : la victoire à tout prix !
L'Asec a l'obligation de ramener une qualification de Bujumbu

Le Séwé Sport de San Pedro et l'Asec Mimosas affrontent la manche retour des 8è de finale des coupes africaines ce samedi 5 mai 2013. Le Séwé, champion en titre engagé en Ligue des champions, a une aubaine pour se projeter dans la phase des matches de poule.

 Après avoir héroïquement partagé la poire en deux avec les Marocains du FUS Rabat (1-1), les Portuaires devraient faire preuve de la même combativité et du même engagement pour ouvrir les portes du dernier plateau qui mène à la finale. « Nous allons placer le Séwé dans le top 8 africain », a promis Rigo Gervais, le coach du Séwé. Optimiste mais réaliste, Rigo sait ce qui l'attend. Une victoire ou un nul blanc suffit. Il faudra tout mettre en œuvre pour permettre aux Séwéké de réaliser l'exploit d'une toute première participation aux matches de poule, eux qui, par le passé, n'ont jamais dépassé le tour préliminaire.

Ce samedi, au stade Robert Champroux de Marcory, Eugène Marie Diomandé et ses hommes ont rendez-vous avec l'Histoire. Ils ont l'avantage de recevoir et ont toujours fait feu de tout bois à domicile. Il y a donc de grandes raisons d'espérer. L'autre représentant ivoirien, l'Asec Mimosas, se trouve depuis vendredi 3 mai 2013 à Bunjumbura, au Burundi, où il doit attaquer la formation locale de Lydia Ludic Academy, ce samedi 4 mai en 8è de finale retour de la Coupe de la Confédération. Pour cette expédition, c'est un commando de 17 joueurs que le coach Traoré Siaka dit Gigi a mis en route.

L'Asec, au match aller, l'avait emporté sur la plus petite marge (1-0). Une courte victoire qui n'avait pas emporté l'enthousiasme des Actionnaires. Surtout que l'adversaire avait su dissimuler son jeu, en jouant à l'économie, ne se découvrant que très peu. Venus limiter les dégâts sur les berges de la lagune Ebrié, les Burundais avaient explosé de joie à la fin du match avec cette victoire qui ne met pas du tout l'Asec à l'abri.

C'est fort de ce résultat que Me Roger Ouégnin lui-même conduit la délégation ivoirienne à Bujumbura, avec à ses côtés un certain Laurent Pokou, l'ancien buteur-vedette de l'Asec Mimosas. Il s'agit de défendre crânement le maigre acquis d'Abidjan. Et l'Asec qui, dit-on, sait voyager, a les ressources pour confirmer sa victoire de l'aller.

Après avoir défait la Jeunesse Club d'Abidjan-Treichville (JCAT) à l'occasion de la 20è journée de la Ligue 1 (2-0) et chassé l'AFAD de la deuxième marche du podium du championnat, l'Asec s'est mise en confiance avec une place de dauphin et une visée sur le titre. C'est donc un groupe déterminé qui espère écarter sur les hauteurs de Bunjumbura, Lydia Ludic pour continuer sa route sur le continent.

 

*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.