Billet d'humeur historique du quotidien SOIR INFO, “PARLONS-EN” est animé par les journalistes de sa rédaction, réagissant avec humour et sarcasme sur l’actualité du moment

20
Aoû
2018
Elles sont au nombre de 800. Ces personnes qui, après plusieurs années au mitard, sont libres. Elles bénéficient ainsi d'une ordonnance qui les élargit. Mais sont-ce uniquement ces personnes qui en sont bénéficiaires ? Répondons par la négative. C'est tout un pays qui s'en trouve soulagé. Alors, politiques, signez l'Armistice afin de ne pas br...
Serges Yavo | 887
12
Aoû
2018
Tout le monde l'appelle. Chacun la revendique. Paradoxe : aucun miroir ne présente de colombe. Et pourtant, le premier d'Eburnie avait prévenu : "La paix n'est pas un vain mot, mais un comportement". Aller au-delà du slam est le défi. Il faut clamer la paix, l'aimer, la vivre et l'incarner....
Hermance K.N | 808
14
Aoû
2018
Pro-Ouattara, pro-Bédié, pro-Soro, pro-Gbagbo, pro-Simone. Désormais, il faut faire avec les pro sur les traces de... Sur les 23 millions d’habitants, il y a moins d’un million d’Ivoiriens. Tous sont pro de... Nous autres avons nos problèmes pour vivre décemment dans une Côte d’Ivoire balafrée par les actions nuisibles de ces courants.  ...
M'Bra Konan | 1713
09
Aoû
2018
Bienvenus chez vous. Après des années dans l’obscurité, voici les nouvelles du pays. Il y a un troisième pont à Abidjan, beaucoup de routes bitumées, l’autoroute arrive chez Houphouët. Un barrage hydroélectrique à Soubré pour plus de courant. Notre armée, après des mutineries, s’est rééquipée. Le cacao est en train de tomber. L’orpaillage fait rage...
M'Bra Konan | 563
13
Aoû
2018
Il paraît que la politique, c'est la scène appréciation des événements du moment. Et donc, il ne faudrait pas s'étonner de voir germer de nouvelles, avec de nouveaux alliés. Puisque certaines n'existent plus. Elles ont été gagnées par l'usure du temps. Et les appétits aiguisés. Les signes sont là. Et le décor aussi est planté. C'est le Jeu....
Guillaume Ahoutou | 1356
08
Aoû
2018
C’est la décrispation. Du moins, entre civils. Que faire pour les trois mille Ivoiriens dont les vies ont été sacrifiées ? Tout cela est passé en perte et profit. Reste le cas des Sodja qui ont été priés de rejoindre leurs cellules. Eux qui ont sué et saigné sous les ordres et contre-ordres. Mon grand-père a dit : quand on t’envoie, il fa...
M'Bra Konan | 548
EN CONTINU
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte