J'ai couché avec mon frère handicapé

En voulant aider mon frère, j'ai fait un choix
(Photo d'archives)
Je m'appelle Pauline, j'ai 28 ans, et je viens demander vos avis et conseils, à vous et aux lecteurs de votre magazine, car je suis confrontée à un dilemme moral avec l'un de mes frères depuis quelque temps. J'aurai besoin que vous me disiez les choses clairement. Voici l'histoire.

Il y a environ un an et demi, mon petit frère a perdu l'usage de ses deux jambes dans un grave accident de la circulation en partance pour Korhogo pour ses affaires. Étant donné qu'il était célibataire, il n'a plus du tout aucune activité sexuelle depuis qu'il a été frappé par cet accident, et en souffre de plus en plus car entre temps, sa copine l'a abandonné. Comme nous nous sommes toujours fait confiance et que nous ne nous cachons rien, nous en parlons sans problème.

Je lui ai proposé plusieurs fois de lui offrir les services d'une prostituée, mais il a trop honte et la peur d'être vu le décourage à chaque fois. Jusqu'à maintenant, il n'avait encore jamais passé le cap de me demander à moi certaines choses. Je me souviens encore que lorsqu'il était valide, il adorait les femmes rondes et assis devant notre cour, il passait son temps à regarder les fesses des femmes. La semaine dernière, il était très mal en point. J'ai senti qu'il voulait satisfaire sa libido.

Mais mon frère avait du mal à me le dire. Il était triste et seul dans son coin. En l'absence de nos parents, après lui avoir servi son petit déjeuner, je suis rentrée dans la chambre et j'ai porté une robe sexy qui laissait apparaître toutes mes rondeurs. Sans toutefois me lancer des fleurs, j'ai des fesses bien sculptées qui ne laisse personne indifférent. Quand je suis arrivée au salon, mon frère a jeté son regard sur moi, il observait tous mes faits et gestes, surtout mes fesses qui balançaient dans ma robe.

Quand il a fini de manger, j'ai pris soin de faire le ménage. Et là, mon frère m'a lancé ''Grande sœur, tu es toute belle ce matin'', avant de poursuivre ''ton chéri a de la chance''. Il avait les larmes aux yeux. Il était désespéré de rester toute sa vie dans un fauteuil roulant sans pouvoir construire un foyer avec une femme. Ensuite, il m'a demandé doucement et très sincèrement si je voulais bien l'aider à ce niveau-là car il avait une forte envie. Exceptionnellement, j'ai accepté de le ''dépanner'' car j'avais mal de voir mon frère triste.

Mais bien avant de passer à l'acte, nous en avons discuté et j'ai posé des conditions claires. Nous nous sommes mis d'accord pour que personne n'en sache jamais rien. Nous avons ensuite ouvert les hostilités, mon frère servait de tabouret et moi je me suis assise sur sa partie intime. Pendant que je mettais en évidence mes jeux de reins, mon frère très excité, poussait des cris de plaisirs. Pendant que nous étions en plein ébat, nous avons été surpris par notre père qui était revenu chercher quelque chose à la maison. Mon frère venait de décharger en moi son liquide chaud. Mon père était dans tous ses états et criait à l' ''abomination''.

Nous étions sans défense et j'ai pris la fuite en abandonnant mon frère. Quelques heures plus tard, je suis revenue à la maison. Mes affaires étaient devant la porte et j'avais tout compris....Mais bien avant de partir de la maison, je voulais expliquer la raison à ma mère qui me comprend mieux, mais elle n'a rien voulu comprendre et m'a refoulée tout en disant qu'elle ne voulait plus jamais me voir à la maison. Est-ce si grave pour que ma famille me traite ainsi ? Moi honnêtement, j'estime que non. Je voulais passer par votre magazine pour présenter toutes mes excuses à mes parents et leur expliquer la raison de mon acte. Je n'aimerais pas qu'ils m'en veuille car pour moi, il y avait une raison en cela. Est-ce si dramatique l'acte que j'ai posé ?

NB : Chers lecteurs de Passion love, nous vous permettons d'aider cette jeune femme en lui adressant uniquement vos conseils en envoyant vos courriers par e-mail à l'adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Clément Kouassi

|

  • SOURCE: Star Magazine
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte