Mon expérience avec une prostituée

Le sociologue a kiffé
Un sociologue apprend auprès d'une prostituée
Un sociologue a rencontré dans l'exercice de sa fonction, une prostituée convertie à la religion chrétienne. Cette dernière, après 7 ans de chasteté, s'est confiée à lui pour bénéficier d'une assistance. Finalement, les deux tourtereaux se sont retrouvés en amoureux sur le même lit suivi d'un ébat sexuel très tendus. Voici le récit...

Je suis Jonas, sociologue dans un cabinet de la place et mon rôle est d’assister les personnes en détresse. La plupart sont des personnes qui traversent des situations difficiles dans leurs foyers ou dans leurs couples. Un jour, j'ai reçu l'appel téléphonique d’une jeune fille en détresse qui voulait me rencontrer... Alors, rendez-vous pris à mon bureau.

Quand elle est arrivée, elle m'a expliqué sa situation amoureuse. Malheureusement les personnes qu'elle rencontrent ne répondent pas à ces critères. C'est ainsi que je lui ai donné quelques conseils. Avant de partir, elle m'a proposé une rencontre en dehors du service. Ce que j'ai accepté. Quelques semaines plus tard, elle m'a invité chez elle. Quand j’ai débarqué ce jour-là, elle m’a réservé un accueil assez particulier. Il y avait dans la pièce, la présence d’une jeune fille qu'elle m'a présentée en tant que collègue de service et un enfant âgé d'environ 2 ans. Et c'est là que je me suis rendu compte qu'elle était une nounou.

Quand nous y étions, je prenais la peine d’observer ses va-et-vient entre la cuisine et le salon. Je contemplais ses rondeurs et ses déhanchements. Après avoir échangé pendant quelque temps, nous avons décidé de faire une balade en privé. Avant de sortir, elle est rentrée dans l’une des pièces de l’appartement et sort relookée. Quand je l'ai vu, j'ai eu du mal à résister. Bref. Dans la promenade, nous nous sommes retrouvés dans un bar soft. Installés au fond de la pièce, loin des regards devant un vin bouché.

Au cours de la discussion, elle m'a raconté sa vie de débauche. C'était incroyable…Elle m'a dit ce jour-là qu'elle a participé à des partouzes avec des personnalités du pays et des Stars ivoiriennes et africaines. Dans cette mauvaise vie, elle a rencontré de sérieux problèmes, ce qui la poussé à quitter ce monde pour se convertir à la religion chrétienne où elle a eu à faire sept (7) années de chasteté. Loin du sexe. Pendant que nous échangions, elle me regardait avec un air amoureux. J'ai senti qu'elle voulait quelque chose. Au fil de la conversation, je sombrais face à ses regards langoureux. Mais il fallait que je résiste parce que je ne savais pas encore à qui j’avais affaire.

Dans le feu de l’action, elle m’a demandé de caresser ses seins. J'hésitais au départ, mais pour ne pas la frustrer, je l’ai fait sous ses regards brûlants. Quelque temps plus tard, elle a commencé à m'embrasser et me caresser le buste. Elle me disait à l'oreille qu'elle a follement envie de faire l'amour. Malgré que je jouais le jeu, j’avais quand même peur car j'ai trouvé trop facile. Elle sort ensuite son téléphone et passe un coup de fil. C’était sa collègue qu’elle a jointe pour s’assurer que son fils est couché. Pendant ce temps, je la caressais toujours. Le mercure ayant monté, elle ne pouvait plus résister à l'émotion et a voulu qu'on aille faire l'amour à hôtel. Ce que j’ai refusé.

Quelques minutes plus tard, elle compose un second numéro. Mais c’était un homme qui était à l’appareil. Après avoir échangé avec lui, elle a décidé de rentrer car elle devait rencontrer cette personne. Il était environs 23h. Quand je lui ai demandé la raison de vouloir partir subitement, voici sa réponse : ‘’Tu es jaloux ?’’Elle avait un air nerveux et poursuit : ‘’C’est l’ami de mon ex-petit-ami qui est décédé il y a quelques jours et que je vais rencontrer pour lui donner ma participation financière pour soutenir la famille éplorée car ce n’est pas évident que je sois à ses obsèques pour cause de temps'' a-t-elle ajouté. Alors, nous avons quitté les lieux.

Dans le taxi, elle ne faisait que m'embrasser. Pire, elle m’a demandé de la pénétrer avec mon doigt. Ce que j’ai fait avec plaisir et tendresse. Elle mouillait comme un fauve en chaleur. Malheureusement le plaisir a pris juste quelques minutes puisque je suis descendu en cours de route et elle a continué son chemin. En regardant le taxi partir, j’ai nourri l’idée qu'elle partait se faire ''enculer'' par un moins que rien. Déjà une jalousie m’avait animée. Depuis ce temps, quand elle m’envoyais des messages, je ne répondais pas, rare fois que je décrochais ses appels même en le décrochant, j'étais timide.

Un jour, elle m’a appelé pour me dire qu’elle venait à mon bureau. Quant elle est arrivée, elle m’a demandé de l’accompagner à l'anniversaire de sa petite. Ce que j'ai refusé puisqu'elle ne m'avait pas prévenu au départ. Elle m'a supplié jusqu'à ce que j'accepte. Ce jour-là, elle était très bien habillée. En plus dans une tenue sexy. Mes collaborateurs sont tombés sous son charme lorsqu'ils l'ont aperçue. Malgré sa silhouette, elle ne me disait absolument rien parce que pour moi j’avais affaire à une prostituée...Quand nous sommes arrivés sur les lieux, j'ai été surpris d'avoir été présenté à ses amies comme son chéri et, nous avons été installé. Pendant que nous discutions, elle revient à la charge pour me dire ouvertement qu'elle est follement amoureuse de moi et qu'elle souhaiterait que nous concrétisions notre amitié. Je lui ai fait croire que je voulais qu'on se limite à une simple amitié à cause de sa mauvaise attitude le jour de notre rencontre. Malgré qu'elle s'est débattue pour me demander pardon pour sa faute, je suis resté sur ma position.

A dire vrai, j’avais peur de contracter une maladie du moment qu’elle a mené une vie de débauche. Une heure plus tard, j’ai inventé une histoire juste pour me débarrasser d'elle. Elle m'a supplié de rester, je n'ai pas accepté. Quand elle me raccompagnait, nous avons fait une pause dans un coin sombre de la rue pour échanger. Au cours de la discussion, je suis tombé sous son charme. Je n'ai pas pu résisté et nous nous sommes embrasser malgré le regard des passants. La haine que j’avais pour elle s’est vite évaporée. Quand nous nous sommes séparés, quelques heures plus tard, elle m’a jointe au téléphone pour discuter en amoureux avec moi.

Après la conversation téléphonique, mon cœur battait de plus en plus fort pour elle. Depuis ce temps, notre relation s'est solidifiée. Quelques jours plus tard, elle m’a demandé de venir chez elle à domicile. Lorsque je suis arrivé ce jour-là, elle avait déjà tout préparé pour m’attendre. Nourriture, l’eau pour le bain et tout ce qu’il fallait pour me mettre à l’aise. Après le dîner, nous sommes allés prendre un pot dans un bar de la place. Pendant que nous y étions, la pluie s’annonçait avec un vent un peu fort mais nous pensions que c’était passager. Malheureusement, cette pluie nous a surpris. Alors, nous avons décidé de la braver pour rentrer. C’est sous les regards des tenanciers du maquis que nous sommes partis.

Arrivés tous trempés à la maison, nous avons pris un bain chaud avant de regagner le lit. Sans plus tarder, j'ai ouvert les hostilités. Frottements, émotions, caresses etc. Les préliminaires ont duré plus d'une heure avant d'entamer les choses sérieuses. Elle m’a prise la queue avant de me faire une mise en bouche. A dire vrai, j’étais aux anges. Ma température est monté à 90°. Ma queue gonflait de plus en plus et le mercure montait. Lorsque que j'ai enfouie ses seins voluptueux dans ma bouche, elle a poussé un soupir. Si comme je savais que c’était la partie la plus sensible de son corps. Et pendant que je suçais les seins avec tendresse, je caressais son clitoris. Elle mourrait tellement d'envie, qu'elle était impatiente de me recevoir dans son royaume. Pendant ce temps, je bandais énormément. Mais je voulais durer le plaisir puisque dans ses confidences, les personnes avec qui elle sortait ne lui donnait pas tant de sensation.

Quelque temps, plus tard, elle me suppliait de la pénétrer car elle n'en pouvait plus. Quand je l'ai pénétrée, elle a poussé à nouveau un soupir. Mais mon sexe trop énorme, avais du mal à naviguer dans sa chatte. Pour faciliter les va-et-vient, elle a mouillé mon sexe avec un produit pharmaceutique. En ce moment, j'étais tendue comme un tronc d'arbre. Lorsque je l'ai pénétrée à nouveau, j'étais plus à l'aise. Dans le feu de l'action, je l'ai prise en position animale. Ses rondeurs et son corps m'inspiraient de plus en plus et mes accélérations s'intensifiaient. A quelques secondes de la jouissance, elle s'est retirée brusquement de moi pour éviter que je jouisse. Alors, elle reprit ma queue pour la déguster comme une glace.

A la reprise, ma partenaire et moi étions animés d'un plaisir indescriptible. Les gémissements à n'en point finir attiraient même l’attention des voisins. L'émotion étant forte, nous avons jouir abondamment sous un cris sonore. C’était alors fantastique...Depuis ce temps, je l'ai perdu de vue. Aux dernières informations, elle serait en France avec le père de son enfant.


Par Clément Kouassi

Une histoire romancée et croquante à lire avec attention sur l’infodrome.com. Mais elle ne doit pas être reprise car tout contrevenant pourrait être poursuivie.

Clément Kouassi

|

  • SOURCE: Star Magazine
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte