Après avoir financé ses études, elle m’abandonne pour un juge


(Photo d'archives pour illustrer l'article)
Il a fait la prison et a été renié de sa famille à cause de sa petite-amie. Aujourd’hui cette dernière pour qui il s’est battu pendant de longues années, l’a abandonné pour un autre homme. C’est l’histoire d’un jeune homme victime d’une déception amoureuse qui ne lui inspire que vengeance à l'encontre de celle qu'il estime avoir bouleversé sa vie. Voici son récit…

Je n'ai plus confiance à une femme car j’ai été victime d’un cas qui me ronge énormément. Je me demande si je pourrai oublier cette histoire qui a fait de moi un être rempli de haine. Et celle qui me met en ce moment dans cet état est actuellement dans les bras d’une autorité judiciaire.

Au fait, je suis Stéphane, j’ai 30 ans et je vis à l’intérieur du pays précisément à Mankono. Je suis moulinier. J’étais une fois à un bal de fin d’année où j’ai fait la rencontre de Josiane, une sublime jeune collégienne de 6è. Lorsque je l’ai abordée, elle n’a pas hésité à accepter ma demande. Elle était mineure mais je ne pouvais pas résister à son charme. Je faisais en sorte que mon entourage ne sache rien sinon on m’accuserait de détournement de mineure. Donc depuis ce temps, elle et moi entretenions des relations amoureuses.

Ne pouvant plus contrôler nos émotions, notre relation a fini par se savoir jusqu’à tomber dans les oreilles de ses parents qui se sont dressés contre moi. La fille, quant à elle, subissait chaque fois des corrections. Nous nous aimions tellement qu’il était difficile de mettre un terme à notre idylle. Ce qui m’a valu une semaine en prison. N’eut été l’intervention du chef de notre communauté, j’allais être condamné. Mais tout cela ne nous a pas empêché de demeurer proches l'un de l'autre.

Mes parents, voulant résoudre le problème d’une autre façon, m’ont proposé des filles en mariage que j’ai catégoriquement refusées. A cause de cette affaire, j’ai été viré de mon service. En fait, ma petite-amie m’avait pris tellement la tête que j’ai cru avoir été envoûté. Quand les parents de cette dernière ont vu qu’il était impossible de nous séparés, ils ont chassé leur fille et lui ont interdit de mettre les pieds à la maison. Je pourrai même dire qu’elle a été reniée par sa famille. Mes parents, pour leur part, m’ont dit qu’il n’était pas acceptable qu’elle vienne habiter chez nous. Alors, j’étais dans l’obligation de quitter le domicile familial pour l’emmener vivre ailleurs.

Depuis ce temps, elle a été à ma charge. Elle n’avait aucune famille même ses frères et sœurs l’avaient lâchée. Ce n’était pas facile de joindre les deux bouts. Il arrivait parfois qu’on ne trouvait pas de quoi à manger. A un certain moment, elle voulait même abandonner les études pour s’adonner à faire d’autres activités mais j'ai refusé parce que je voulais coûte que coûte qu’elle réussisse ses études pour montrer à notre entourage et aux parents que je ne voulais pas détruire la vie de leur fille.

Au bord de la dépression

Pour cela, je me battais pour qu’elle soit dans les meilleures conditions. Je suis même allé travailler en campagne dans une plantation d’anacarde pour payer ses études et pour subvenir à nos besoins. Dieu merci, elle a obtenu le BEPC quatre (ans) plus tard. Vous ne pouvez pas comprendre la joie qui nous a animés ce jour-là. Lorsqu’elle est allé annoncer la nouvelle à ses parents, elle a été chassée par son père.

Bien avant, lorsqu’elle les croisait dans la rue et qu’elle les approchait, ils la repoussaient avec des injures. Elle me trouvait souvent à la maison, les larmes aux yeux. Je la consolais chaque fois pour éviter que cela agisse négativement sur sa santé. J’ai même sollicité l’aide des sages pour engager des démarches vers ses parents mais en vain. Lorsqu’elle a décroché le Bac l’année dernière, c’était un véritable soulagement pour moi. C'était comme si nous venions de célébrer notre mariage. Nous avons manifesté cette joie dans l’intimité. Sans entrer dans les détails, nous avons passé une nuit amoureuse assez particulière. C’est ce jour-là que nous nous sommes juré amour et fidélité jusqu’au restant de nos jours.

Après le Bac, elle a été orientée dans une grande école à Abidjan précisément en gestion commercial. Alors, je lui ai trouvé une maison en location faute de tuteur et moi je suis resté à Mankono pour le travail. Tout était parfait entre nous. Récemment, j’ai mon ami intime qui m’a informé qu’elle est venue en voiture en compagnie d’un homme chez ses parents. Ce que je n’ai pas cru. Mais comme j’étais en campagne, je lui ai demandé de se renseigner. Pendant ce temps, quand je l’appelle, je la demande ce qui se passe réellement, elle m’envoie balader jusqu’à ce que je découvre qu’il y a une autorité judiciaire qui l’a dotée.

A dire vrai, je ne sais pas comment elle a bien pu se réconcilier avec sa famille sans que je ne sache. Maintenant que j’ai découvert la vérité, voilà qu’elle me boude lorsque je lui parle. Lors d’un échange téléphonique, elle m’a jeté aux visages des insanités avant de me dire de me chercher une autre femme car elle ne peut plus continuer avec moi. Je vous assure que je me suis effrondré en pleine conversation. Grâce à l'intervention des médecins, j'ai pu m'ensortir.

Quand les responsables de la société à laquelle je travaille ont su la cause de mon malaise, ils m'ont permis de bénéficier de l'assistance d'un psychologue pour ne pas que je déprime. Je ne reconaissais plus personne et je divaguais. Par la grâce de Dieu, ma santé s'améliore. Aujourd’hui, elle est fiancée à ce juge. Ce qui me ronge, c'est que j’ai passé toute ma vie à investir sur ma petite-amie qui m’a lâché brusquement. Je n’ai même pas eu le temps de m’occuper de mon avenir. Quand je pense que je dois reprendre tout à zéro, j’ai mal. Ce qui me pousse à détruire aussi sa vie. Et je ne laisserai jamais cela impuni. Pour cela, je suis prêt à faire la prison. A cause d’elle j'ai été rejeté par ma famille et par mon entourage. Comment voulez-vous que je lui pardonne ? Cela est au dessus de mes forces et elle aura bientôt de mes nouvelles...

Par Clément Kouassi

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Clément Kouassi

|

  • SOURCE: Star Magazine
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte