Ma première nuit avec une lesbienne !


Tout s'est passé, un samedi soir. Je dormais donc chez ma meilleure amie Stéphanie, comme la plupart de tous mes week-ends. Sauf que ce soir, ses parents n’étaient pas là.

Ils sont allés au restaurant afin de répondre à l'invitation d'amis qui les ont invitée à faire la fête. Nous avions voulu regardez un film d'horreur, donc elle a mis un film sur son ordinateur et nous avons éteint la lumière. Elle s'est mise dans mon lit pour être bien au chaud. Pendant que le film passait, quelque chose l'a fait sursauter et elle a touché mon sein. J'ai eu une sensation étrange qui m'a traversée tout le corps. Personnellement, j'ai adoré, donc cela ne me dérangeait pas.

Elle a senti que je n'avais pas de gêne. Elle a donc pris le taureau par les cornes et a commencé à me toucher et à me caresser la cuisse. Je me laissais faire, je me suis retournée un moment pour regardez ce qui se passait et pourquoi j'avais cette soudaine envie. Puis, elle s'est approchée et m'a embrassé. Je lui ai mis ma langue et on s'est roulé une très belle pelle. Elle s'est allongée sur moi et là, j'ai découvert qu'elle avait enlevé sa culotte. J'ai eu des frissons, j'étais excitée comme une puce, excitée au point où je voulais qu'on aille plus loin.

Elle est rentrée sous la couette, a enlevé mon string et m'a fait des attouchements agréables. J'ai jouis comme une folle. Puis, à mon tour, je lui ai procuré du plaisir. Stéphanie était en train de me donner du plaisir quand sa mère est entrée dans la chambre. Nous étions tellement occupées que nous ne l'avons pas entendu arriver. C'était plus fort que moi et je n'ai pas pu me retenir. Sa mère a crié de toutes ses forces et j'ai du fuir pour rentrer chez moi . Je vous épargne la scène.

Depuis ce jour, nous nous voyons en cachette. Mais au fil des années, je me suis rendue compte que je ne le faisais pas parce que j'étais lesbienne mais juste parce que cela me procurait du plaisir. Aujourd'hui, je suis plus mature et je veux changer pour avoir une vie de famille normale avec un époux et des enfants. J'ai décidé d'aller me repentir à l'église et de réorienter mes pulsions. Je sais que ce ne sera pas facile, mais j'ai la foi que Dieu pourra le faire pour moi.

Par Clément Kouassi

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Clément Kouassi

|

  • SOURCE: Star Magazine
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte