Almighty : Les dessous de sa mort


(Photo d'archives)
Le décès de Bahoua Ange Maxime alias Almighty fut une nouvelle surprenante car on ne savait pas que le rappeur était malade. Mais sa mort est une triste réalité.

Il nous a fallu du temps pour confirmer l'information relative à la mort de Almighty. La rumeur de son décès, qui se faisait de plus persistante sur les réseaux sociaux, était loin d'être confirmée. Après plusieurs appels infructueux sur le téléphone portable de l’artiste, nous étions encore sceptique. Mais très vite, dans la mi-journée de ce mardi 25 novembre, des hommes de show-biz nous ont joint pour nous confirmer la triste nouvelle. Almitghy, le Dieu du Swing, est vraiment mort. L'un des précurseurs du rap ivoirien a tiré sa révérence.

Souffrant depuis quelques semaines d'une crise de paludisme, le chanteur a vu la maladie prendre le dessus. Selon des sources proches de la famille, l'artiste qui a lutté avec la mal a rendu l'âme dans la nuit de lundi 24 au mardi 25 novembre 2014 au Chu de Treichville. '' Il a lutté avec la maladie jusqu'au bout. Une crise de paludisme qui ne finissait pas de le ronger. Mais Almighty espérait guérir. Il y croyait jusqu'au bout '' révèle une source.

Il y a encore deux semaines, Almyghty nous a joint pour nous faire part de son idée de faire un festival international du hip-hop, qu'il avait fini par organiser du 7 au 9 novembre 2014 dans la commune d'Adjamé. C'est en 1994 que l'artiste se fera connaître du grand public avec son premier album qu'il fera en duo avec Dider Fresh. Ils forment le groupe Kid Death. En 1995, il se lance dans une carrière solo avec sa deuxième œuvre intitulé '' Le Dieu du Swing''. Un succès. Une explosion musicale en Côte d'Ivoire mais surtout on retiendra sa rivalité légendaire avec Steezo, un autre dinosaure du rap ivoirien. Une rivalité qui fait que le rap fait désormais partie du show-biz ivoirien. Et coup sur coup, il sortira des albums dont '' Le Rebel'', ''Le Parrain'', ''Chapitre S''...Il fait partie des artistes qui comptent. Mais le rap ivoirien connaîtra le déclin avec le départ des deux ténors qu'étaient à cette époque Almigthy et Steezo pour la France. Adieu l'artiste !

JFK

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

JFK

|

  • SOURCE: Star Magazine
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte