2ème série de concerts du Femua 2015: Fally Ipupa et Zaho créent l’émeute


La tension était à son paroxysme samedi dernier, lorsque Fally Ipupa dit ''Dicap La Merveille'', a commencé sa prestation (Photo DR)
La célébration de la 8ème édition du Festival des musiques urbaines d'Anoumabo aura tenu toutes ses promesses, le samedi 25 avril 2015, lors de sa 2ème série de concerts.

Un public venu de tous les coins d'Abidjan et du monde entier s'est attroupé, dans une ambiance électrique, devant la scène idyllique pour participer à cet événement désormais incontournable du calendrier festivalier en Côte d'Ivoire. Si le programme de la soirée affichait cinq artistes, le public qui a effectué le déplacement depuis 17 H, attendait en réalité les prestations de Zaho et de Fally Ipupa, respectivement artistes française et congolais.

La longue attente pour voir leurs idoles n'a pas découragé les festivaliers. Des cris de joie fusaient de partout quand les animateurs prononçaient les noms de ces vedettes. L'excitation est montée d'un cran lorsque, sur le coup de 01h17 mn du matin, Zaho fait son entrée sur scène. On pouvait alors entendre la foule scander son nom ou lire sur une pancarte : « Zaho, je t'aime ». La native d'Algérie n'a pas boudé son plaisir de retrouver son public abidjanais. Elle a enchaîné bon nombre deses meilleurs titres,qui étaient repris en chœur par ses fans. Outre ses titres, ces fans ont aussi apprécié le talent de l'artiste sur son interprétation de ''Brigadier Sabari'' de Alpha Blondy et ''Abidjan ,il y a le show '' d’Espoir 2000. Avec ses titres, Zaho a réussi à communiquer sa bonne humeur aux festivaliers avant de se retirer, tout en promettant de revenir l'année prochaine.

Elle n'était d’ailleurs pas la seule qui faisait monter la tension chez l'assistance. Ça a été l’hystérie totale lorsque les animateurs ont annoncé l'arrivée imminente de Fally Ipupa, à 03 H 33mn. Des hurlements se sont élevés de partout pour accueillir l'artiste. Vêtu d'une blouse noire et d'un pantalon treillis vert, c'est un artiste rempli d'énergie qui s'est déchaîné, en compagnie de ses danseurs, sur la scène, au rythme des sons de l'orchestre. Ce qui a suscité des acclamations. Fally a repris ses morceaux-phares tels que ''Originel'',''N'Doki'', ''Cri d'alarme'', ''La vie est belle'', pour le grand bonheur de ses fans qui tenaient, par tous les moyens, à le toucher. Après plus d'une heure de prestation, ''Dicap La Merveille'' a satisfait tout le monde. « Mon rêve s'est réalisé. Je voulais juste le voir », a fait savoir un jeune homme, torse nu.

Avant ces deux prestations, c'était à celle de Smarty, rappeur Burkinabè, que les festivaliers ont eu droit. Ce dernier, accompagné de son groupe musical, a pu compter sur l'accueil chaleureux du public. Occasion qu'il a saisie pour demander 15 mn de silence contre les violences faites aux étrangers en Afrique du Sud. Le concert a enregistré aussi la participation de Habib Koité du Mali, de Meta and the Cornerstones des États-Unis et de Bailly Spinto de la Côte d'Ivoire.

SOUNFOUTERA Yaya (Stg)

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte