Le véhicule du frère de Serey Dié mitraillé par des hommes armés


Photo d'illustration

Le commandant de la brigade mobile des Douanes de Ferkessédougou, le lieutenant Sérey Doh Célestin, frère aîné du footballeur Sérey Dié Geoffroy, qui a récemment été capitaine des « Éléphants » de Côte d'Ivoire, revient de loin. De très loin même.

En effet, de l'un de ses proches qui nous a joint au téléphone, on apprend que dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 juillet 2017, le lieutenant Sérey Doh Célestin revient d'une cérémonie à Korhogo. Et celui qui est connu sous le sobriquet de « Adjaro » est en compagnie de l'un de ses meilleurs amis.

Mais voilà qu'en chemin, sur cet axe Korhogo-Ferké, les deux hommes tombent sur une file de camions en stationnement. Il est 3h du matin. C'est un état de fait inhabituel, pour que cela ne dise rien au douanier. Son flair d'agent des forces de l'ordre lui fait comprendre que ça ne sent pas bon du tout.

À lire cet article : Après l’épisode Josey : Serey Dié entame une nouvelle vie

Ainsi, après avoir donné un grand coup de frein, il engage sa voiture dans une marche arrière à toute vapeur. Il n'avait pas tort. Car tous ces camions stationnés le sont du fait de coupeurs de route.

Ces derniers, munis d'armes de guerre, qui s'éjectent de la broussaille, sont irrités de voir ainsi une victime leur échapper. Alors, ils font pleuvoir un déluge de feu sur la voiture de l'officier. Ce dernier, entre-temps, réussit à placer sa voiture dans le bon sens de la marche.

À lire aussi cet article : Serey Dié avoue enfin être le père de l'enfant de Josey : « Je reconnais mon tort »

Certains des coupeurs de route engagent alors la course-poursuite. Dans la fusillade, l'une des balles des bandits vient se loger dans le pneu avant droit du véhicule du frère de Sérey Dié. Perçant la roue. Il faut toute la maestria de l'homme en tenue, pour lui éviter des tonneaux.

Les dieux étant avec lui, il parvient à maîtriser sa voiture dont il reprend le contrôle. Et malgré le handicap, avec l'un des pneus percés, le brave douanier réussit tout de même à semer les gangsters. Ces derniers n'avaient plus d'autre choix que d'accepter leur défaite, sur ce coup et de rebrousser chemin.

Lire aussi : Après la sortie de Josey, l’épouse de Serey Dié réagit

Revenu donc précipitamment à Korhogo, son point de départ de l'instant, l'officier saisit la brigade de gendarmerie. Aussitôt, des gendarmes, en nombre important, se déportent sur les lieux de l'attaque. Mais la racaille s'était déjà évaporée dans la nature.

 

Ibrahim BAKOULE ( Correspondant)

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte