Concert de DJ Arafat au Bataclan : Ce qui s’est réellement passé


Ph DR

Le concert tant attendu de DJ Arafat au Bataclan en France a eu lieu samedi 02 décembre comme prévu. Alors qu’un camp porté par Debordo Leekunfa et Serge Beynaud se moque du premier DJ ivoirien à avoir donné un concert live dans cette mythique salle d’avoir fait fiasco, un autre camp, celui bien évidemment de DJ Arafat crie à la victoire.

Claire Bahi à la rescousse

En lieu et place d’Ariel Sheney qui devait faire la première partie de ce concert du 02 décembre, c’est finalement Claire Bahi qui a sauvé les meubles. Ariel Sheney n’ayant pas pu avoir le visa, à en croire DJ Arafat a dû rester à Abidjan. Claire Bahi donc qui avait décidé de reporter son voyage sur Abidjan pour soutenir DJ Arafat à ce spectacle a été cooptée pour jouer la première partie. Aussi, dans cette tâche, la Première Dame du couper-décaler a été soutenue par Oudy 1er.

 

À lire cet article : Deux ans après l’attentat du Bataclan : DJ Arafat attaque la mythique salle Française

 

Le film du concert

Habitué à aller tard dans les salles de spectacles pour suivre les concerts, le public traîne les pas. Le Bataclan qui a subi une attaque terroriste il y a deux ans, ne badine pas sur l’heure. Il fallait libérer l’espace au plus tard à 22h. DJ Arafat est obligé à quelques heures de ce spectacle de rappeler à l’ordre le public pour lui communiquer de nouveau les différentes tranches horaires. Non sans manquer d’insister que le Bataclan ne laissera pas une seule minute de plus pour ce spectacle.

Malheureusement, même si certains ont vite perçu le message en respectant l’horaire imposée par cette mythique salle de spectacles, d’autres plus nombreux, traineront les pas. Ceux-ci, à leur arrivée aux environs de 20h seront surpris de voir déjà l’artiste sur scène.

À lire aussi : DJ Arafat confie : « Oui, c’est moi qui ai fait bloquer les vidéos d’Ariel Sheney sur Youtube »

Et comme il fallait s’y attendre, la grande gueulade de DJ Arafat ne sera pas à son avantage. Très vite, les premières images avec un maigre public vont faire le tour sur la toile. Ces images montrant un DJ Arafat dans une salle quasi vide seront relayées par ses « adversaires ». Serge Beynaud et Debordo ne se privent pas de se moquer du premier artiste couper-décaler à avoir osé dans cette mythique salle.

Pendant que ces images passent en boucle, les fans de DJ Arafat débarquent en grand nombre dans la salle. Sur les 1 500 places que compte le Bataclan, il arrive à mobiliser 1 200 personnes. Trop tard. La mauvaise campagne avait déjà inondé la toile. Du coup, on rentre dans une guerre de chiffres où chacun y va de son commentaire.

 

« Le camp ennemi a trop vite dansé » 

Indexé de partout d’avoir fait fiasco, DJ Arafat n’est pas resté silencieux. Il a encore sorti ses griffes. Avec souvent des mots très durs. Expliquant la situation qu’il a vécue ce soir du 02 décembre, Arafat a accusé certaines personnes d’avoir conspiré contre lui pour son échec. Malheureusement, confiera-t-il, que ces derniers ont mal fait de vite célébrer sa défaite. « Le camp ennemi a trop vite dansé », a-t-il traduit.

À l’en croire, malgré le refus du visa à son staff, l’exigence du Bataclan en matière du respect de l’heure, des spectateurs arrivés en retard et bien d’autres contraintes, il a pu faire un concert de qualité. Parce qu’ayant presque rempli cette salle dont l’histoire récente agite encore les esprits.

Pour lui, il est clair, l’unité tant prônée pour le couper-décaler n’est pas pour maintenant car dira-t-il, certains priaient pour qu’il échoue.   

 

DJ Arafat victime de son égo

DJ Arafat aurait pu faire fort s’il n’était pas victime de son narcissisme, son égo surdimensionné. Ayant pris l’habitude de se moquer de ses confrères lorsqu’ils n’arrivaient pas à faire le plein d’une salle de spectacles, c’est ce qui lui est arrivé. D’abord, au lieu d’engager une bonne communication sur son spectacle, Arafat était préoccupé à régler ses comptes tantôt avec Debordo Leekunfa tantôt avec Ariel Sheney.

À lire aussi cet article : DJ Arafat et Ariel Sheney, la réconciliation s’est faite discrètement : Les faits

Cette stratégie de buzz l’a plutôt desservi en lui donnant une mauvaise image. Même les rares acteurs du couper-décaler qui ont fait des vidéos et des messages pour le soutenir ne verront pas leurs éléments passer sur la page de DJ Arafat. L’artiste étant préoccupé à régler ses comptes à ses détracteurs.

Autre chose importante, dans les dernières semaines du concert, DJ Arafat n’a fait aucune vidéo montrant qu’il est en répétition. Mais plutôt concentré sur la sortie de son nouveau single « Faut chercher pour toi ».

En clair, c’est bien DJ Arafat seul qui est la cause de cette situation qu’il vit actuellement. Puisque se créant toujours des « ennemis » là où il devait faire profil bas pour demander le soutien de tous. Son narcissisme et son nombrilisme vont finalement noircir le potentiel qu’il a.    

 

 

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte