Sarah Davilla confie : « J’ai contracté ma première grossesse en 6ème, j’ai dû l’interrompre par avortement »


Sarah Davilla après avoir dévoilé qu’elle se faisait souvent battre par son amoureux d’alors, Debordo Leekunfa confie qu’elle a connu son premier véritable amour en classe de 6ème. Un premier qui va engendrer d’ailleurs une grossesse avant d’être interrompue par avortement.

Si jusque-là un pan de la vie de Sarah Davilla est sue de ses admirateurs, un mystère entier plane tout de même sur une grande partie. Et pour briser un peu ce mystère, l’ex-compagne de Debordo Leekunfa a dévoilé au cours d’une interview avec Le Grand Maître un pan de sa vie privée. Née le 15 janvier 1989 à Abobo, Sarah Davilla passera une partie de son enfance dans cette commune avant de se retrouver dans la commune de Cocody où elle fera ses premières classes avec DJ Arafat.

À lire cet article : Sarah Davilla dévoile : « Debordo Leekunfa m’a battue au moins cinq fois »

D’une mère commerçante ivoirienne et d’u père coiffeur professionnel d’origine nigériane, Sarah Davilla n’a malheureusement pas pu finir son cursus scolaire. Elle s’arrêtera à la classe de 3ème. Toutefois, elle n’aurait pu arriver jusqu’à cette classe si elle n’avait pas mis fin de sitôt à une grossesse contractée en classe de 6ème. « J’ai contracté ma première grossesse en 6ème, j’ai dû l’interrompre par avortement ». 

Pour l’histoire de cette grossesse, apprend-elle, c’est pratiquement au CM2 qu’elle s’entiche de ce jeune footballeur avant de passer aux choses sérieuses une fois en 6ème. « J’étais enceinte de deux mois. J’ai dû avorter parce que je ne voulais pas que les parents l’apprennent. C’est lui qui m’a ‘’déviergée’’. Nous sommes restés ensemble pendant un bon moment mais après je ne l’aimais plus », a-t-elle confié.

Lire aussi : Pour son anniversaire, Sarah Davilla s’offre un gâteau en forme de sexe masculin

Elle sera par la suite influencée par le métier de papa. Ainsi, après avoir arrêté les cours, elle s’oriente dans la coiffure et l’esthétique avant de se mettre dans le commerce. « Quand j’ai arrêté l’école, je me suis mise dans la coiffure et l’esthétique avec papa. Après j’ai commencé à faire du commerce de sacs et chaussures. Je partais prendre mes marchandises au Benin et au Togo jusqu’à ce que je croise Debordo et j’arrête », a-t-elle dévoilé.

À lire aussi cet article : Sarah Davilla, l’ex de Debordo Leekunfa traitée de « prostituée » par des internautes

Aujourd’hui, Sarah Davilla se donne une autre image à travers son business de vente de produits cosmétiques. Un commerce lucratif qui lui permet d’avoir de solides relations en France, au Canada et dans plusieurs pays d’Europe. Même si côté sentimental, tout semble au point mort, Sarah Davilla ne chôme tout de même pas au plan financier.

 

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte