Affaire condamnation de DJ Arafat, Siro explose : « En frappant le petit, Arafat a sauvé des milliers de vies, la drogue détruit »


Ph DR

À l’instar de Debordo Leekunfa, Doliziana Debordo, DJ Léwis, Pantcho le Gatair et bien d’autres artistes qui ont affiché leur soutien à Arafat après le verdict de sa condamnation, Siro, lui, vient de dévoiler sa position sur cette affaire. Déplorant la tournure de cette affaire, Siro a certes fustigé l’acte de son cadet DJ Arafat mais a dévoilé les raisons profondes qui l’ont poussé à agir ainsi.

Dans une vidéo publiée par First Tv, Siro a livré sa position sur l’affaire Hervé Naï contre DJ Arafat. Sans vouloir prétendre remettre en cause le verdict du juge dévoilé vendredi 25 mai, le Zouglouman a tenté d’expliqué les raisons pour lesquelles DJ Arafat s’est comporté ainsi avec le fils de Hervé Naï dont il avait la charge depuis huit ans. « J’ai appris la nouvelle comme tout le monde sur les réseaux sociaux. Souffrez que je ne puisse pas critiquer une décision de justice », situe-t-il de prime abord lorsque l’interviewer demande ses impressions sur la condamnation de son confrère.

À lire cet article : Doliziana Debordo en colère après la condamnation de DJ Arafat : « Arafat a peut-être fait une erreur mais on a vu pire que ça »

Même s’il n’a pas voulu se prononcer sur le verdict, Siro a toutefois dévoilé que deux jours avant que DJ Arafat ne bastonne Marc Régis Naï, ils étaient tous deux ensemble dans un centre de désintoxication. « Deux jours avant l’acte de DJ Arafat, nous étions ensemble dans un centre pour drogués », a-t-il confié.

À en croire, Siro, tout serait parti de cette incursion de DJ Arafat dans ce centre qui accueille des adolescents accrocs à la drogue. Expliquant que ce jour-là, ils ont dû interrompre leur prospection parce qu’Arafat ayant coulé de chaudes larmes en voyant de près les conditions difficiles de vie de ces jeunes drogués. « Arafat a coulé des larmes. Nous étions partis faire une action chez les jeunes drogués et lorsqu’il a vu une jeune fille de treize ans, une de ses fans, qui était internée devenue bizarre à cause de la drogue, je l’ai vu couler des larmes. Ce qui a fait qu’on n’a pas pu finaliser ce pourquoi nous étions partis. Et deux jours après, c’est arrivé avec le petit », s’est rappelé le zougloumaker.

Pour Siro, la bonne action de DJ Arafat en infligeant une correction à son protégé a été quelque peu ternie lorsqu’il a exposé la nudité de ce dernier sur les réseaux sociaux. Toutefois, Siro nuance en disant que c’était quelque part aussi une bonne idée parce que les réseaux sociaux étant le canal privilégié pour faire passer des messages importants à la jeunesse. «  Mais les gens n’ont pas compris l’acte d’Arafat. Le petit a passé huit ans avec lui et il le considérait comme son propre fils. Voir son fils toucher à la drogue ne peut faire plaisir à quiconque, surtout quand tu as vu comment la drogue a totalement détruit des vies », a-t-il expliqué.

Lire aussi : Debordo prend position pour DJ Arafat après sa condamnation : « Si Arafat va en prison, le couper-décaler va prendre un coup »

Selon lui, l’acte de DJ Arafat était normal. Parce qu’ayant permis de sauver d’autres vies. « En frappant le petit, Arafat a sauvé des milliers de vies. Il a montré à ses suiveurs que la drogue peut détruire des vies, l’enfant de personne n’est à l’abri de la drogue. Pour moi, son acte était normal, il a voulu s’exprimer sur le canal par lequel les jeunes s’informent. C’était sa vision mais les gens ont mal compris. Arafat a trop d’amour pour cet enfant et il pas quelqu’un méchant », a-t-il confié à la Web Tv.

Par ailleurs, Siro a appelé Hervé Naï à un peu plus de retenue et au pardon. « On condamne certes son acte, mais il a sauvé beaucoup de vies. C’est ce message qu’il faut retenir. Hervé Naï doit aussi regarder dans le rétroviseur et pardonner. Son enfant aime Arafat, et s’il va en prison, l’enfant risque de mal vivre ça », a-t-il témoigné.

À lire aussi cet article : Depuis la France, DJ Arafat annonce : « Ceux qui pensent que je ne peux pas arriver à Abidjan, le 16 juin je serai là »

Aux artistes ivoiriens, Siro a demandé à soutenir un des leurs en difficulté aujourd’hui. « Mon message aux artistes. DJ Arafat a voulu nous montrer par son acte que la drogue n’est pas bonne, et il est du devoir de tout le monde de le soutenir. Il a besoin de notre soutien pour que le juge revoit sa décision », a-t-il invité.

 

 

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Shutterstock.com INT
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte