Attendu à Abidjan, DJ Arafat drible ses fans et la justice : Son arrivée reportée


Ph DR

Alors qu’il avait annoncé, il y a deux jours, son arrivée à Abidjan pour ce vendredi 15 juin 2018, DJ Arafat a fait volte-face, driblant ainsi la justice ivoirienne et ses fans qui l’attendaient à San-Pédro où il devait donner un concert le dimanche 17 juin au stade de la ville.

DJ Arafat ne viendra plus à Abidjan, du moins pas maintenant. Le chanteur, condamné par la justice ivoirienne à 12 mois de prison ferme assorti de 20 millions F Cfa de dommages et intérêts pour coups et blessures volontaires et actes de cybercriminalité portant sur Marc Régis Naï, s’est finalement rétracté. Dans une vidéo en direct sur sa page Facebook jeudi, DJ Arafat a dévoilé les raisons de cette décision de dernière minute.

À lire cet article : Après les révélations de Hervé Naï, DJ Arafat confirme son arrivée à Abidjan ce vendredi : Ses fans veulent bloquer l’aéroport

À l’en croire, en rentrant sur Abidjan alors que pèse sur lui un « mandat d’arrêt à effet immédiat », ce serait faire signe de défiance à la justice ivoirienne pour laquelle, dit-il, il a beaucoup de respect. Aussi, pour s'éviter cette honte de se voir menotter à sa descente d’avion, DJ Arafat s’est résolu à rallonger son séjour européen, le temps que son avocat puisse régler certains détails sur son appel.

« Je voulais rentrer au pays, mais pour éviter d’avoir des soucis avec la justice de Côte d’Ivoire, j’ai décidé d’annuler le concert pour ne pas la frustrer. Pour l’instant je ne peux pas rentrer. Ceux qui pensent que je devais me jouer les guerriers sont des sorciers », a-t-il livré avouant qu’il a « peur de la justice ». S’il a décidé de rester pour l’instant en Europe, ‘’Daïshikan’’ ne compte toutefois pas s’y éterniser. Bien au contraire, compte-t-il rentrer sur Abidjan d’ici au plus tard avant la fin des vacances scolaires.

Lire aussi : Hervé Naï déballe : « Dès qu’Arafat met les pieds au pays, on le prend à l’aéroport »

« Je ne vais pas défier la loi, mais aussi, sachez que je ne peux pas m’exiler. J’aime trop mon pays pour le fuir », a-t-il indiqué, soutenant qu’il n’est pas « un lâche ». À ses fans qui l’attendaient à Abidjan et à San-Pédro, DJ Arafat leur a présenté ses excuses non sans demander leur indulgence pour cette volte-face. Pour lui, cette décision de dernière lui évite à la fois la prison et la honte.

À propos de son concert au stade de San-Pédro, DJ Arafat dévoile qu’il a trouvé un arrangement avec le promoteur. Le concert étant maintenant, toute sa team de la Yôrôgang fera le déplacement avec d’autres artistes qu’il a associés à cet événement. En compensation de son absence, il a promis un autre concert aux populations de San-Pédro une fois ses ennuis judiciaires terminés. «  Le concert a lieu le 17 juin, je ne serai certes pas là, mais j’ai le pouvoir d’envoyer des guerriers », a-t-il traduit.

À lire aussi cet article : Depuis la France, DJ Arafat rassure : « Je ne fuirai pas la Côte d’Ivoire, j’arrive »

Signé en major, DJ Arafat ne chôme pas en Europe. Une deuxième étape de sa tournée européenne débute le 24 juin, soit trois jours avant la sortie de son nouveau single ''Dosabado''. Il devra également honorer d’autres rendez-vous qui le conduiront en Centrafrique, au Cameroun et d’autres pays africains. « La maison de disques m’a proposé de rester ici pour la promotion de mon single. J’ai un programme très chargé », a-t-il justifié. 

 

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte