Yabongo Lova se fait décerner son disque d'or en dépit des protestations et autres dénonciations


Ph DR

Les dénonciations et autres rappels à l’ordre n’auront pas freiné Yabongo Lova et sa maison de distribution, Dream Maker d’Antonio Dahouindji d’aller au bout de leur rêve de se voir décerner un disque d’or. Une cérémonie de remise officielle du fameux sésame s’est tenue ce jeudi 12 juillet au Palais de la Culture de Treichville.

Enfin, peut-on dire, Yabongo Lova peut dormir tranquille, lui qui tenait tant à se voir décerner un disque d’or ! Le chanteur Zouglou aidé par sa maison de distribution et un groupe de producteurs, Aprodem-Ci, s’est vu décerner ce disque d’or dont l’annonce il y a quelque temps a suscité de vives réactions des mélomanes ivoiriens. De fait, les mélomanes ivoiriens et autres observateurs avertis du showbiz ivoirien apprenaient qu’avec moins de 15 000 Cd vendus, il n’était pas possible à Yabongo Lova de décrocher un disque d’or. Toute chose qui a suscité une riposte de ‘’Lutché’’ qui déclarait attendre la cérémonie officielle pour se voir décerner cette distinction.

À lire cet article : Affaire disque d’or de Yabongo Lova : Toute la lumière sur ce gros mensonge

« Disque d’or, c’est disque d’or. Qu’il soit de France, de Daloa ou de Côte d’Ivoire, c’est la même chose avec la même façon d’écrire le disque d’or », lâchait-il à ceux qui mettaient en doute son disque d’or. Puis de justifier : « ce n’est pas Yabongo qui s’est levé pour s’autoproclamer disque d’or. Ce sont les connaisseurs de musique qui en ont décidé et m’ont porté l’information. Je ne dis pas que je veux obligatoirement un disque d’or, moi je fais le travail qu’il faut ».

Lire aussi : Mike Le Bosso fait des révélations sur le disque d’or qu’aurait reçu Yabongo Lova

En effet, la joie de recevoir un disque d’or avait fait fuité l’information mettant en difficulté les instigateurs. Du coup, pour crédibiliser leur affaire, Antonio Dahouindji prendra attache avec l’association des producteurs ivoiriens où il compte beaucoup d’amis pour donner un cachet et une crédibilité à l’affaire. Aussitôt, l’Aprodem-ci se réunit et décide des normes ivoiriennes pour avoir un disque d’or. Et comme il fallait s’y attendre, c’est un chiffre réalisé par Yabongo Lova qui sera retenu.

À lire aussi cet article : Yabongo Lova met fin aux polémiques : « Disque d’or, c’est disque d’or. Qu’il soit de France ou de Côte d’Ivoire, c’est la même chose »

Les arguments pour décerner le disque d’or acquis, Dream Maker ne fait que jubiler et organiser rapidement une cérémonie dans ce sens. Ce qui a été fait ce jeudi 12 juillet. Devant un parterre d’invités acquis à la même cause. Et c’est tout fier et heureux que Yabongo Lova reçoit son sésame. Emporté par l’émotion, Yabongo Lova flanqué dans un costume bleu se perd dans un flot de remerciements avant de prodiguer quelques conseils à ses confrères. « Ce disque d’or qui vient de m’être décerné ne signifie pas que je suis le meilleur chanteur de la Côte d’Ivoire mais je vous exhorte à vendre davantage nos CD. Il y a certes la piraterie et c’est pourquoi on n’a pas vendu 75 000 ou 100 millions de CD mais l’Aprodemci a décidé des normes ivoiriennes. Continuons donc à travailler », a-t-il fait savoir. 

 


Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Shutterstock.com INT
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte