Bagarre Kaaris-Booba : Les deux rappeurs et leurs proches risquent jusqu’à 7 ans de prison


Kaaris, Booba et leurs proches risquent jusqu’à 7 ans de prison

Le procès des deux rappeurs et de leurs proches impliqués a été renvoyé au 6 septembre.

Booba et Kaaris en maison d’arrêt. Les deux rappeurs et neuf personnes de leur entourage respectif ont été placés en détention provisoire, tard vendredi soir. D’un côté, Kaaris et ses proches se retrouvent à la maison d’arrêt de Fresnes, tandis que Booba et son entourage sont à Fleury-Mérogis, dans l’attente de leur procès, le président du tribunal correctionnel de Créteil a justifié sa décision par “l’animosité persistante entre les deux groupes” et le risque de nouvelles altercations.

Le procès de ces 11 personnes a été renvoyé au 6 septembre prochain par les juges de Créteil. La “complexité des débats” et l’heure tardive ont conduit le tribunal à renvoyer à une date ultérieure ce dossier inédit dans les annales du rap français. Les protagonistes sont sortis de la salle d’audience entourés de policiers. Leurs avocats ont fait appel de la décision. Durant l’audience, Booba a évoqué des faits “inexcusables” et “déplorables”, d’autant qu’ils sont survenus devant des “familles qui voyagent”, se disant prêt à payer l’équivalent de 50% des dégâts causés.Les deux rappeurs sont impliqués dans une bagarre à l’aéroport d’Orly, survenue mercredi après-midi, qui a entraîné des milliers d’euros de dégâts.

“Des deux côtés, nous sommes déçus”, a réagi devant la presse Me Yassine Yakouti, l’un des avocats de Kaaris, qui envisage de demander la remise en liberté de son client. “Il y a un certain nombre de personnes qui en tout état de cause méritaient leur liberté.” Trois plaintes ont été déposées contre les rappeurs et leur entourage. Une de la boutique duty free ou se sont déroulés les affrontements, qui estime à plusieurs dizaines de milliers d’euros les dommages qu’elle a subi. Les deux autres plaintes ont été déposées par Air France, qui a dû retarder plusieurs vols, et Aéroports de Paris. Ils risquent jusqu’à 7 ans de prison.

Avec M6info

 

David YALA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte