Après l’arrivée de DJ Arafat à Abidjan : Hervé Naï ne veut plus entendre parler du dossier


Ph DR

Alors qu’il lançait, tout confiant avec fougue, à quelques jours de l’annonce de l’arrivée à Abidjan de DJ Arafat que s’il s’évertuait à fouler les pieds à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan « il subira la rigueur de la loi », Hervé Naï vient d’être débouté. Beerus Sama est rentré comme annoncé à Abidjan dans la matinée du mardi 07 août où il a pu regagner sans quiétude sa résidence d’Angré.

Il ne veut plus entendre parler du dossier « Hervé Naï contre DJ Arafat ». Lui qui d’ordinaire est très prolixe sur la question, s’est mué dans un mutisme total depuis l’arrivée à Abidjan de DJ Arafat. Hervé Naï était tout confiant que si le chantait ivoirien arrivait ce jour à Abidjan, il serait arrêté à l’aéroport par la police des frontières pour le conduire à la Maca afin de purger sa peine d’emprisonnement de 12 mois ferme.

À lire cet article : DJ Arafat à Abidjan depuis ce matin : Des milliers de Chinois prennent d'assaut l'aéroport

Malheureusement pour le père du petit Marc Régis Naï, les choses ne se passeront pas ainsi. DJ Arafat aura droit ce mardi 07 août, alors que la cérémonie de célébration de l’indépendance se déroulait à Treichville, à tous les honneurs. Ses fans venus massivement à son accueil vont même créer l’émeute à l’aéroport manifestant leur attachement à leur champion. Et pour lui permettre de rentrer chez lui en toute quiétude, DJ Arafat sera même escorté par des gendarmes en faction à l’aéroport.

Il n’en fallait pas plus pour que Hervé Naï rentre dans sa coquille et ne veuille plus entendre parler de ce dossier. Lui qui au lendemain du verdict de la condamnation de DJ Arafat s’était réjoui que « cela servirait de leçon à ceux qui pensent être au-dessus de la loi ». Contacté pour se prononcer sur l’arrivée à Abidjan de Daïshikan, Hervé Naï n’a pas voulu faire de commentaire.

Lire aussi : Depuis la France, Hervé Naï formel : « Si DJ Arafat rentre à Abidjan, il subira la rigueur de la loi »

« Laisse tomber frère. No comment. Laisse l’affaire. Je n’ai pas envie d’en parler », répliquait-il à chacune de nos relances pour recueillir ses premières impressions sur l’affaire. Même s’il s’efforçait à nous rétorquer qu’il n’était « absolument pas déçu », Hervé Naï laisse transparaître tout de même une certaine gêne et déception quant à la tournure qu’a prise cette affaire. Aussi, voyait-il avec cette liberté de DJ Arafat les dommages et intérêts à hauteur de 20 millions F Cfa lui échapper. Certes pour lui « l’argent n’est pas le plus important mais la réparation du préjudice subi », toutefois voir s’échapper une telle somme peut faire mal.

À lire aussi cet article : Après la condamnation de DJ Arafat, Hervé Naï jubile : « Cela servira de leçon à ceux qui pensent être au-dessus de la loi »

Quant à DJ Arafat, il a annoncé une conférence de presse ce jour pour probablement dévoiler les contours de son arrivée. Le chanteur s’étant refusé à tout commentaire le jour de son arrivée. 

 


Philip KLA 

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites. 

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte