Organisation du Primud : Molare perd plus de 60 millions F Cfa


Ph DR

Contrairemnt aux apparences qu’il fait transparaître, l’empire de Molare est entrain de s’effriter lentement. Au départ avec plusieurs sponsors sur son événement, ‘’les Awards du couper-décaler’’ cette édition-ci est en déça des attentes financières de M Group.

Avec près de 140 millions F Cfa décrochés à l’édition dernière avec son sponsor leader, Molare a vu son budget réduit cette année. Toute chose qui se comprend difficilement puisque ‘’les Awards du couper-décaler’’ devenus ‘’Primud’’ ont été élargis à un plus grand nombre d’artistes et d’acteurs de la musique ivoirienne. Malheureusement, Molare devra se contenter de 60 millions F Cfa pour organiser cette édition.

À lire cet article : De grandes révélations sur le conflit qui oppose Molare à DJ Arafat : Pourquoi Beerus Sama ne veut plus entendre parler de Primud

En deux ans donc, Molare a perdu plus de 60 millions F Cfa auprès des sponsors. Toute chose qui n’est pas à arranger le promoteur du Primud. Et si cette situation est arrivée, des sources proches de Molare pensent que la cacophonie et les dissidences autour de chacune des éditions sont pour quelque chose. De fait, à l’édition dernière, Debordo Leekunfa mettait en doute la crédibilité des Awards du couper-décaler. À la suite d’une vive protestation, le chanteur s’était même débarrassé de ses trophées obtenus sur les deux éditions, les jettant dans la lagune. Certains artistes avaient même réfusé d’associer leur image à l’événement.

Élargi en 2018 à la grande majorité des musiques urbaines en Côte d’Ivoire, l’événement n’a malheureusement pas pu trouver l’adhésion de certaines têtes de la musique ivoirienne. À peine a-t-il informé de la conférence de presse de lancement que les protestations ont commencé allant jusqu’à le faire passer pour « un artiste qui exploite ses confrères artistes ». Et même si la campagne de dénigrement lancée par Kedjevara, DJ Arafat, Debordo Leekunfa et Claire Bahi autour de l’événement n’a eu aucun impact négatif auprès du sponsor puisqu’ayant tout validé en amont, toutefois cela a freiné l’élan d’éventuels sponsors à l’affût.

Lire aussi : Awards du couper-décaler : Molare condamné par la justice à payer 70 millions F Cfa de dommages et intérêts à Linda De Lindsay pour plagiat

Une situation qui à en croire des collaborateurs du Boss de M Group est à déplorer. Laquelle situation selon ces derniers est également due au comportement de Molare. Ces proches collaborateurs reprochent en effet à Molare de ne pas leur faire confiance et à agir de façon solitaire. « Comme il a l’argent, il n’écoute personne et passe son temps à frustrer ses collaborateurs. Il n’écoute aucun conseil et fait ce que bon lui semble. Par sa faute, on a perdu plein de sponsors », a fustigé sous le couvert de l’anonymat un proche collaborateur de Molare.

À lire aussi cet article : Bagarre évitée de justesse entre Le Molare et Le Gros Bedel à la cérémonie de lancement du Primud : Serge Beynaud à la rescousse

Pour les collaborateurs de Molare, si leur Boss ne revoyait pas sa façon de faire, « il pourrait se retrouver sans sponsor l’édition prochaine ».   

 

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte