Après la levée de son mandat d’arrêt, DJ Arafat se moque de ses détracteurs : Tout sur sa nouvelle tuerie avec Yvan Trésor


Ph DR

Désormais libre de circuler librement sans crainte de se voir arrêter par les forces de l’ordre après la levée du mandat d’arrêt qui pesait contre lui, DJ Arafat vient de sortir une mixtape en featuring avec Yvan Trésor pour remercier Dieu non sans lancer des piques à ses détracteurs voulant le voir croupir dans les geôles de la prison.

Depuis la France où il était contraint de rallonger son séjour alors que pesait contre lui un mandat d’arrêt à effet immédiat, DJ Arafat n’avait de cesse d’annoncer « une bombe » à venir avec « son fils Yvan Trésor ». Rentré librement à Abidjan le 07 août pour, dit-il, soutenir son père Hamed Bakayoko en lice pour les municipales à Abobo, DJ Arafat a pu négocier avec la justice ivoirienne la levée du mandat d’arrêt lancé à son encontre en attendant de voir son acquittement total dans le cadre de l’appel de la décision de sa condamnation à 12 mois de prison ferme.

À lire cet article : Affaire famille Naï: Pourquoi Dj Arafat n'a pas été arrêté, le Beerus Sama était au tribunal ce mardi

Comme si le Daïshikan savait que les choses se passeraient ainsi, il a dévoilé, le même jour de la levée du mandat d’arrêt, une mixtape Yôrôgang sortie le 14 août en featuring avec Yvan Trésor. Ce single baptisé « Kpôki » résume toute la situation vécue par le chanteur depuis le vendredi 25 mai 2018, date de sa condamnation par la justice ivoirienne pour coups et blessures volontaires et acte de cybercriminalité. Sur cette chanson, Beerus Sama se moque de ses détracteurs non sans leur faire comprendre que le plan de Dieu est loin d’être celui des humains.

« J’ai prié le saint esprit pour aller un jour à Paris, mais toi tu pries pour que je me retrouve un jour en prison. Est-ce que ce souhait pourra te donner beaucoup de millions ? », s’interroge-t-il avant de rassurer ses détracteurs que seul Dieu reste le maître de l’univers. « Mon ami tu te fatigues, seul le saint esprit qui décide », a-t-il traduit.

Lire aussi : Après l’arrivée de DJ Arafat à Abidjan : Hervé Naï ne veut plus entendre parler du dossier

Heureux et fier de respirer l’air frais de la liberté de circulation, DJ Arafat tente de tourner en ridicule ses détracteurs. « Ils ont voulu que je tombe mais Dieu a fait que je suis là », lit-on dans le refrain de cette chanson. Puis d’ajouter « aujourd’hui, par la grâce de Dieu tout va bien. On est venu, on a vu et on a vaincu les maudits ». Selon DJ Arafat et Yvan Trésor, leur arrivée à Abidjan sans être inquiétés suscite beaucoup de jalousie. « On voyait tous les aigris étant à Paris maintenant qu’on est rentrés à Babi, je sens la jalousie », écoute-t-on sur cette ‘’tuerie’’.

À lire aussi cet article : Après le verdict de sa condamnation, DJ Arafat riposte : « Je n’irai pas en prison »

DJ Arafat qui annoncé une conférence de presse dans l’après-midi de ce jeudi 16 août va probablement se prononcer officiellement pour la première fois sur ses ennuis judiciaires. 

 


Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte