Après la guerre ouverte de Pat Saco contre Maurice Bandaman : A’Salfo somme le chanteur de faire profil bas en présentant des excuses au ministre

Une rencontre entre Pat Saco et Maurice Bandaman prévue dans les heures à venir
Ph DR

L’affaire Maurice Bandaman contre Pat Saco pourrait connaître un dénouement heureux dans les heures à venir. Le lead vocal du groupe Zouglou Espoir 2000 pourrait voir les poursuites en justice et à la Brigade de recherches de la gendarmerie être abandonnées. Et ce grâce à A’Salfo qui a mené une négociation dans ce sens.

A’Salfo, le lead vocal de Magic System a à l’issue d’âpres négociations avec le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, réussi à ramener le calme au sein de la famille Zouglou. Le chanteur ivoirien par ailleurs commissaire général du Femua a pu convaincre Maurice Bandaman de qui il est très proche d’abandonner les poursuites judiciaires à l’encontre de Pat Saco pour privilégier le règlement à l’amiable.

À lire cet article : Après la plainte du ministre Maurice Bandaman, Pat Saco devant les gendarmes ce mercredi : Un sit-in envisagé par les artistes Zouglou

À la suite de cette négociation entre A’Salfo et le premier responsable de la Culture ivoirienne, un rendez-vous, apprend-on, a été pris auprès de l’autorité « afin de régler le linge sale en famille ». Et sauf changement de dernière minute, Pat Saco devrait se rendre jeudi au cabinet du ministre de la Culture et de la Francophonie pour lui présenter ses excuses.

Toutefois, indiquent nos sources, si A’Salfo a réussi à mener cette négociation c’est bien après avoir fait comprendre à son ami Pat Saco qu’il ne devait pas tenir une telle attitude envers l’autorité. C’est donc pour lui faire comprendre la gravité des choses qu’A’Salfo aurait invité le lead vocal d’Espoir 2000 mardi à l’occasion de la fête de la Tabaski.

Lire aussi : Assigné en justice sur une plainte du ministre de la Culture et du Burida : Pat Saco activement recherché par la gendarmerie

Après avoir partagé ensemble un repas, relatent nos sources, A’Salfo aurait sommé Pat Saco de faire profil bas pour aller présenter des excuses au ministre de la Culture et de la Francophonie. Et sur conseil du président de la Fondation Magic System, Pat Saco aurait opté pour la voie de la négociation et du dialogue. C’est après avoir donné amende honorable à la démarche d’A’Salfo qu’un rendez-vous avec Maurice Bandaman aurait été pris.

Lire aussi cet article : Pat Saco déshabille le ministre de la Culture et de la Francophonie : Maurice Bandaman riposte avec une menace de poursuite en justice

Le 29 juin 2018 dans un post sur sa page Facebook, Pat Saco accusait le Burida de verser mensuellement 15 millions F Cfa soit 60 millions F Cfa par an au ministre de la Culture et de la Francophonie. Maurice Bandaman et le Burida ont dans des déclarations botté en touche ces accusations. Mme Vieira et Maurice Bandaman ont par ailleurs menacé le Zouglouman de poursuites judiciaires pour diffamation et accusation sans preuve. Ces deux autorités accusées « sans preuves » ont saisi la justice ivoirienne où elles ont porté plainte contre le chanteur pour diffamation. 

 

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites. 

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte