Cristiano Ronaldo condamné à 23 mois de prison ferme et à plus de 12 milliards F Cfa d’amende pour fraude fiscale


Ph DR

Cristiano Ronaldo a été condamné ce mardi à 23 mois de prison ferme et à près de 19 millions d’euros soit plus de 12 milliards F Cfa d’amende pour fraude fiscale par la justice espagnole. Toutefois, le quintuple ballon d'or ne purgera pas cette peine en prison, un accord avec la justice ayant été trouvé. 

La star planétaire du ballon rond a formalisé devant la justice un accord avec le fisc espagnol prévoyant une amende de 18,8 millions d’euros pour fraude fiscale. Dans le cadre de cet accord scellé en juin dernier, le parquet réclame également contre l’attaquant portugais, transféré l’été dernier du Real Madrid à la Juventus Turin, une peine de 23 mois de prison qu’il n’aura pas à purger. En Espagne, les peines jusqu’à deux ans de prison ne sont généralement pas appliquées aux personnes sans antécédents judiciaires.

À lire cet article : Après avoir été accusé de viol, Cristiano Ronaldo dans un nouveau scandale

Cristiano Ronaldo est reparti à Madrid ce mardi main dans la main avec sa compagne Georgina Rodriguez, au tribunal situé dans le nord de la capitale espagnole avec une lourde condamnation en poche. L’ancien attaquant du Real a écopé de 23 mois de prison ferme et de 19 millions d’euros d’amende pour fraude fiscale entre 2011 et 2014.

Lire aussi : Cristiano Ronaldo accusé de viol anal par une Américaine, les dessous de l’histoire

De fait, le parquet de Madrid avait lancé ses poursuites en juin 2017 contre Ronaldo qui avait été auditionné un mois plus tard. Le parquet accuse le joueur d’avoir utilisé un montage de sociétés basées à l’étranger - aux îles Vierges britanniques et en Irlande, où les taux d’imposition sont très bas - pour éviter de payer ses impôts en Espagne sur ses « droits à l’image » entre 2011 et 2014. La justice reprochait à l’actuel attaquant de la Juventus d’avoir omis de payer 14,8 millions d’euros entre 2011 et 2014 grâce à des placements dans les paradis fiscaux. 

Pour les avocats du quintuple ballon d’or c’était une simple différence d’interprétation sur la part de revenus imposables en Espagne. L’accord entre le fisc espagnol et le Portugais a permis à ce dernier d’échapper à un procès coûteux en termes d’image et au terme duquel il risquait une peine plus lourde.

À lire aussi cet article : Accusé de viol, le rappeur américain Chris Brown placé en garde à vue à Paris

Cristiano Ronaldo encore sous le coup d'une enquête pour viol menée par la police de Las Vegas après des accusations d’une de ses anciennes conquêtes n’est pas le seul footballeur en Espagne à avoir maille avec la justice. Lionel Messi avait été condamné en 2016 à 21 mois de prison pour fraude fiscale.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte