Décès de DJ Arafat : Depuis l'exil, Ahoua Stalone raconte sa dernière rencontre avec la star du couper-décaler


14/08/2019
Décès de DJ Arafat : Depuis l'exil, Ahoua Stalone raconte sa dernière rencontre avec la star du couper-décaler
Ahoua Stalone est très affligé par la disparition de la star du couper-décaler, DJ Arafat

Suite au décès de DJ Arafat, Ahoua Stalone, l’un des partisans du président Laurent Gbagbo, sort de son silence qu’il s’était imposé. Depuis l’exil, il parle de sa dernière rencontre avec la star du couper-décaler.

Le décès de DJ Arafat a fait sortir Ahoua Stalone de son silence. En fait, l’ex-membre de la galaxie patriotique qui vit en exil, depuis la chute du président Laurent Gbagbo, a fait une sortie sur les réseaux sociaux pour parler de la star du couper-décaler. « J'ai décidé volontairement de ne pas faire de commentaires ni de posts sur Facebook sur une certaine période, mais ta mort subite est venue briser ce petit moment de silence que je m'étais imposé. Je voulais aller directement chez ta grand-mère à Silver Spring pour lui présenter mes condoléances, mais hélas, elle s'est rendue chez nous en Côte d'Ivoire, pays pour lequel tu étais une fierté malgré tout ce que certains pouvaient te reprocher », a écrit Stalone Ahoua.

Puis l’ancien président de Hiré FC de rappeler sa dernière rencontre avec DJ Arafat. « Notre dernière rencontre date de 2010. Didier Drogba et moi avions accompagné notre ami El Hadj Diouf venu me voir dans le but de préparer la venue de Serena Williams et sa sœur Venus avec l'appui de Akon pour donner corps à un projet de tennis cher au Président Laurent Gbagbo. J'avais un sourire en coin quand Didier s'évertuait à lui expliquer qui était Arafat pour la musique Ivoirienne. Tu m'as dit: Mais mon vieux, pourquoi tu te moques de moi? »

Ahoua Stalone poursuit son récit. « J'ai répondu que si Diouf dit qu'il ne te connaissait pas, c'est que moi aussi je ne connaissais pas Youssouf N'dour et nous avions tous éclaté de rire. C'était la dernière fois de te voir avant d'aller en exil. Ta disparition me laisse sans voix. Mes condoléances à ta famille biologique et à tous tes fans. »

Pour terminer, il a dit adieu à DJ Arafat. « Adieu l'artiste. Adieu le mal aimé. Adieu le monument. »

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome