Obsèques de dj Arafat : le business s’installe déjà…, la « Chine » mobilisée et prête…


30/08/2019
Obsèques de dj Arafat : le business s’installe déjà…, la « Chine » mobilisée et prête…
Les vendeuses et la « Chine » au soutien de dj Arafat.

Décédé le 12 août 2019, suite à un accident de moto, les obsèques de l’artiste chanteur ivoirien, Houon Ange Didier, dit, Dj Arafat sont prévus pour ces 30 et 31 août 2019 au stade Félix Houphouët-Boigny. La "Chine" et les autorités ivoiriennes font mains et pieds pour que cette cérémonie d’hommage du « roi du couper-décaler » se déroule dans de bonnes conditions. Les vendeuses, quant à elles, refusent d’être en marge de tout ce dispositif.

Pendant que le gouvernement ivoirien, les artistes et les « chinois » s’investissent grandement dans l’organisation des obsèques du « Daïshikan », décédé de manière atroce, les commerçantes trouvent là, un moyen pour écouler leurs marchandises.

Toutes installées tôt ce matin, aux alentours du stade Félix Houphouët-Boigny, lieu qui abrite les obsèques du « Yôrôbô » international, ses dames ont tout prévu sur leurs petites tables pour ravitailler toute l’assistance. Sur ces tables, elles vendent des beignets, du pain et bien d’autres choses. C’est leur manière à elle, d’apporter leur soutien à la « Chine », les fans de dj Arafat.

Rappelons également la présence des corps habillés, venus pour assurer la sécurité de cette cérémonie, comme l’avait si bien indiqué le ministre de la Défense Hamed Bakayoko, qui avait « présidé la réunion de concertation sur la sécurisation des obsèques du (Beerus Sama) en présence de membres du gouvernement, du grand commandement et du comité d'organisation. »

A l’intérieur de ce stade de la commune du Plateau, c’est au total 34.000 places assises disponibles pour recevoir ces personnes endeuillées. Bien avant le démarrage de la cérémonie prévu pour 16h, la « Chine », déjà sur la place pour accorder à cet instant tout son éclat.

Endeuillé par cette disparition tragique de l’artiste, la famille de dj Arafat, le monde artistiques et la Côte d’Ivoire reste présentement dans le regret du « Daïshikan. »

 

 

Idriss KONE (stg)

 

 

 

 

Idriss KONE (stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2