Recherchée par la police pour enquête sur la profanation de la tombe de DJ Arafat, Diana Blé se signale : « Je ne suis impliquée ni de loin ni de près dans cette histoire »

« Je n’étais ni présente au stade ni au cimetière »
« Je demande pardon aux Chinois, à toute la Côte d’Ivoire, à la maman, à la femme et aux enfants de DJ Arafat »
06/09/2019
Recherchée par la police pour enquête sur la profanation de la tombe de DJ Arafat, Diana Blé se signale : « Je ne suis impliquée ni de loin ni de près dans cette histoire »
Ph DR

Citée parmi les personnes recherchées dans le cadre de l’enquête ouverte par la police nationale pour situer les responsabilités des personnes ayant profané la tombe de DJ Arafat samedi 31 août au cimetière de Williamsville, Diana Blé, l’une des mises en causes s’est signalée sur les réseaux sociaux pour dire sa part de vérité.

Dans une vidéo sur les réseaux sociaux, Diana Blé, l’une des principales mises en cause dans l’enquête sur les profanateurs de la tombe de DJ Arafat, a dit sa part de vérité et de responsabilité. L’étudiante qu’elle dit être apprend qu’elle pas une actrice de la profanation de la tombe du Daïshikan. « Je tiens à préciser que je ne suis impliquée ni de loin ni de près dans cette histoire », a-t-elle exprimé d’entrée.    

À lire cet article : Profanation de la tombe de DJ Arafat : Une dizaine de personnes déférées ce mercredi selon le Procureur de la République

À l’en croire, ce sont des faits vus sur les réseaux sociaux qu’elle a partagés. « Je n’étais ni présente au stade ni au cimetière », justifie-t-elle. Expliquant les contours de l’avis d’appel à témoins lancé à son encontre, la jeune étudiante dévoile que c’est sur la base de ses commentaires. « Je suis simplement interpellée pour avoir fait des commentaires », a-t-elle précisé. Selon Diana Blé, c’est à la suite d’une discussion entre des amis qu’elle a cru bon de partager le post d’un internaute.

Lire aussi : La Police lance 14 avis de recherches et d’appels à témoin contre 14 présumés profanateurs de la tombe de DJ Arafat

« J’étais entrain de discuter avec certains amis vu que moi-même je suis fan de DJ Arafat et ayant vu une publication, je leur ai dis que je vais faire la capture pour leur montrer. C’est comme ça que j’ai fait le copier-coller et tout est parti », a-t-elle relaté ajoutant que « c’était une discussion banale » et qu’elle ne « savait pas que ça allait prendre une telle ampleur ».

À lire aussi cet article : Profanation de la tombe de DJ Arafat : 12 personnes déjà interpellées selon le préfet d'Abidjan 

Diana Blé a donc présenté ses excuses pour « les désagrément que cela a causés » et s’est désolée. « Je m’excuse vraiment pour les désagréments que cela a causés. Je suis vraiment désolée, je n’étais pas sur les lieux de l’incident. Je demande pardon aux Chinois, à toute la Côte d’Ivoire, à la maman, à la femme et aux enfants de DJ Arafat », a-t-elle regrétté indiquant qu’elle est une fan de DJ Arafat. 

 

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome