Vétcho Lolas plaide pour l’abandon des poursuites judiciaires contre les profanateurs de la tombe de DJ Arafat


09/09/2019
Vétcho Lolas plaide pour l’abandon des poursuites judiciaires contre les profanateurs de la tombe de DJ Arafat
Ph DR

Vétcho Lolas veut voir abandonner les poursuites judiciaires qui courent contre les profanateurs de la tombe de DJ Arafat. Le membre de la Yôrôgang de DJ Arafat a dans un message demandé la clémence du ministre d’État, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko afin qu’il pèse de tout son poids pour effacer les charges contre les profanateurs.

Vétcho Lolas ne veut pas voir croupir en prison les fans de DJ Arafat à l’origine de la profanation de la tombe de Daïshikan. Il plaide donc auprès du ministre d’État, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko pour l’abandon des charges contre ces derniers. Arguant que c’est dans la continuité du buzz tant prisé par le ‘’président de la Chine’’ que ses fans ont agi.

À lire cet article : Une semaine après l'inhumation de son ex-compagnon DJ Arafat : Emma Lohoues manque de se tuer dans un accident 

À l’en croire, Hambak ne devrait pas être content de voir des jeunes en prison. C’est pourquoi lui demande-t-il de libérer ces fans quoique leur acte soit condamnable et répréhensible. « Monsieur le ministre d’État, oui vous êtes un homme au grand cœur avec un cœur blanc. Oui, vous que toute la jeunesse ivoirienne appelle Hambak (…) si quelqu’un doit mettre des jeunes en prison, ce n’est pas vous monsieur le ministre », a-t-il indiqué dans un post sur sa page Facebook.

Lire aussi : Vétcho Lolas raconte comment il a vécu la mort de DJ Arafat : « J’ai fumé une dose forte et je suis allé au studio pour chanter pour toi » « J’ai fumé une dose forte et je suis allé au studio pour chanter pour toi » 

Pour lui, cette correction déjà infligée à certains des profanateurs a servi de leçon pour ne plus que de tels actes puissent se reproduire dans le futur. « Monsieur le ministre, je suis artiste et je ne suis rien sans un fan et sans vous aussi votre soutien nous ne sommes rien. Papa Hambak, pardon, pardon libère tes enfants, ils ont compris et ils ne vont plus recommencer. Pardon papa, pardon pitié », a plaidé Vétcho Lolas. 

 

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome