Après sa dissolution annoncée par Tina Glamour : La Yôrôgang réagit et menace

« Nous continuerons à expliquer le bien fondé de nos actions aux représentantes des ayants droits ainsi qu'à la famille biologique de DJ Arafat »
18/09/2019
Après sa dissolution annoncée par Tina Glamour : La Yôrôgang réagit et menace
Ph DR

Dans un communiqué dont copie est parvenue à Linfodrome, la Direction générale de la Yôrôgang a donné une suite aux différentes accusations et autres menaces de dissolution dont elle est l’objet.

La Yôrôgang ne sera pas dissoute si on s’en tient au communiqué dont copie est parvenue à Linfodrome. La structure de production et d’événementiel créée par DJ Arafat et qui après l’inhumation de son fondateur a procédé à la désignation d’un nouveau directeur générale ne compte pas fléchir et abandonner la mission qu’elle s’est assignée. Mieux, Landry Agban et son équipe compte poursuivre leurs activités et missions.

À lire cet article : Tina Glamour met en garde : « Celui qui va s’amuser à dire qu’il est patron de Yôrôgang va me sentir sur son chemin » 

« Nous continuerons à expliquer le bien fondé de nos actions aux représentantes des ayants droits ainsi qu'à la famille biologique de DJ Arafat », indique le communiqué signé du nouveau directeur général de la Yôrôgang. La Yôrôgang compte même poursuivre en justice tous ceux qui se plairaient à donner des informations erronnées sur son compte. « La YôrôGang se réserve le droit de saisir les autorités compétentes afin de punir les auteurs de ces fakes news », a tranché la Direction générale de la YôrôGang.

Lire aussi : Succesion, héritage et biens de DJ Arafat : Bollo Bi Tidou, le juriste de Daïshikan dit tout 

Par ailleurs, informe la YôrôGang, elle n’avait pas produit une quelconque déclaration en réponse à l’interview de Tina Glamour qui proclamait avoir dissout la structure. « Une publication faite sur une page Facebook dénommée "Yorogang studios'', tendant à répondre à la sortie de la mère de notre Légende, DJ Arafat a créé une grosse polémique sur les réseaux sociaux, amenant les internautes à blâmer le Directeur général de la YôrôGang et ses collaborateurs.

À lire aussi cet article : Landry Agban, nouveau président de la Yôrôgang 

La Yôrôgang Groupe porte à la connaissance de l'ensemble des internautes qu'elle n'est nullement concernée par cette publication. L'élément vidéo incriminé enregistré le 16 septembre 2019 et diffusé le 17 septembre ne fera l'objet d'aucun commentaire de notre part », lit-on dans le communiqué.

 

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2