14e nuit des Ebony: Marcelline Gneproust au top

Elysée Yao de Soir Info, meilleure enquêteuse
10/12/2012
La lauréate avec la ministre de la Communication, Affoussiata Bamba
Elle était, décidément, venue pour prendre le pouvoir. En témoigne la robe rouge vif qu'elle portait, le vendredi 7 décembre, au palais des congrès de l'hôtel Ivoire, lors de la 14e nuit des Ebony au cours de laquelle les meilleurs journalistes sont récompensés.

Marcelline Gneproust, journaliste au quotidien pro-gouvernemental Fraternité Matin, a été, en effet, sacrée Ebony 2012 avec un total de 881 points, devançant ainsi Eugène Attoubé de la Rti1. Et ses premiers mots sont allés à l'endroit de son directeur général, Venance Konan, de ses collègues et de sa famille. « Je dis merci à mon directeur général qui m'a donné un espace pour m'exprimer. Je remercie mes collègues ainsi que ma famille qui m'ont toujours soutenue », a relaté la lauréate, après avoir reçu son trophée des mains de Mme Sacko Sarah Fadiga, 1ère vice-présidente de l'Assemblée nationale, représentant le parrain Soro Guillaume.

Les choses, il faut le dire, n'ont pas tardé. Antoine Kacou, président du comité scientifique, après avoir relevé les insuffisances des 7641 productions proposées, tous genres confondus, a dévoilé le nom de la gagnante. « Le Super Ebony est Marcelline Gnéproust de Fraternité Matin », a-t-il déclaré, dans un tonnerre d'applaudissements. La lauréate, notons-le, remporte une villa de 27 millions de F Cfa.

Avant d'en arriver là, Marcelline Gneproust a dû venir en tête des postulants dans la catégorique presse écrite. Après Venance Konan et Doua Gouly, elle est la 3e journaliste de Fraternité Matin qui enlève ce trophée. Le vendredi dernier, hormis le super Ebony, des prix sectoriels ont été attribués. Il s'agit, entre autres, du prix spécial Jérôme Diégou Bailly de la meilleure enquête décerné à Elysée YAO de Soir Info et du prix Nady Rayess qui est revenu à Bamba Mafongbé de Le Temps. Se fondant sur le thème de la 14e nuit des Ebony, à savoir « Médias et réconciliation », Affoussiata Bamba, ministre de la Communication, a donné son point de vue en ce qui concerne la pratique journalistique. « Les journalistes doivent prendre leur place dans le processus de réconciliation nationale . Les médias doivent être les miroirs de nos divergences mais aussi de nos convergences », a indiqué la ministre, appelant les journalistes en exil à retourner au bercail.

Sur la question, Moussa Traoré alias MT, président de l'Union nationale des journalistes de Côte d'Ivoire (Unjci), a fait savoir que de nombreux confrères, précédemment exilés, étaient rentrés au pays. Le côté ludique de la cérémonie a été l'affaire de Bétika, Bailly Spinto, Claire Bailly, Agalawal et Ismaël Isaac qui s'est produit en live. La paire d'animateurs, Yves Zogbo Junior – John Jay, a apporté sa touche à la soirée.

Serge YAVO

Serges Yavo

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

 

Videodrome