Noël de rêve au Chu de Treichville: Solibra et « les zinzins du bonheur » donnent de la joie aux enfants atteints de pathologies graves


Noël de rêve au Chu de Treichville: Solibra et « les zinzins du bonheur » donnent de la joie aux enfants atteints de pathologies graves
La representante de Solibra a offert de nombreux présents aux enfants.

Engagée sur le terrain de l’action sociale, la Société de limonaderie et brasseries d'Afrique (Solibra) a encore fait des heureux auprès des tout-petits. En partenariat avec l’association ‘’les zinzins du bonheur’’, les responsables de l’entreprise de brasserie ont partagé des instants de bonheur avec les enfants atteints de pathologies graves du Centre hospitalier universitaire de Treichville (Chu), ce samedi 15 décembre 2018.

Des boissons sodas pour les enfants, qui ne suivent pas des régimes spéciaux, aux nombreux jouets et cadeaux en prélude à la fête de Noël, en passant par des jeux ludiques, la Solibra continue de renforcer sa réputation comme étant l’une des rares entreprises citoyennes qui promeut le bien-être des tout-petits. Cette entreprise a fait vivre des instants magiques à 99 gamins atteints de pathologies graves qui ont pu oublier un tant soit peu les angoisses liées à leurs états.

Dr Magloire Amichia, président de l’association caritative ‘’les Zinzins du bonheur’’ et pharmacien de formation, a salué l’apport inestimable que la Solibra apporte à son association. Et ce, depuis deux années maintenant. «Solibra nous accompagne depuis plus de 2 ans. Parce que Solibra est une entreprise citoyenne. Solibra les responsables de l’entreprise ont compris que nul n’a le droit d’être heureux tout seul. Et nous avons bataillé pour que Solibra accepte ce projet. Et Dieu merci la direction a accepté ce projet. Et ça nous fait plaisir chaque fois de pouvoir donné des sodas aux enfants qui le peuvent. Parce qu’il y a des enfants qui sont en régime spéciaux. Les 99 enfants qui ont été fêté ce jour au Chu de Treichville souffrent pour certains d’insuffisances rénales, de cancer et des fois, d’autres sont des enfants vulnérables au Vih Sida. Le but de cette caravane du bonheur, c’est de leur faire oublier un tant soit peu leurs maladies et de leur dire qu’eux aussi sont des enfants et qu’ils ont droit au bonheur », a fait noter Dr Amichia.

Avant l’étape de Treichville, qui a été la dernière pour cette année, la caravane a sillonné les communes de Port-Bouët, de Marcory, d’Adjamé et de Cocody. Selon le président des zinzins du bonheur, la caravane constitue la troisième et dernière activité organisée au cours de cette année. Cette dernière consiste, à l’en croire, à distribuer les cadeaux aux enfants dont les parents ne peuvent pas offrir des cadeaux. « Cette année 2018, nous sommes à la 8ème édition de notre caravane du bonheur. Et nous avons axé cette année sur les enfants démunis des quartiers difficiles. Nous avons sillonné quatre communes. Et le clou ici au Chu de Treichville avec les enfants atteints de pathologies graves. Des pathologies parfois incurables. Aujourd’hui nous sommes à plus de 400 cadeaux. Ça prouve que les gens ont compris le sens de notre action de bénévolat. Et les gens donnent de leur temps et de leur argent pour que ces enfants soient heureux », s’est réjoui M. Amichia. Avant d’ajouter qu’il compte améliorer ce type de partenariat avec Solibra dans le temps « parce que nous avons de grands projets pour les enfants ».

Olivier YEO

Olivier YEO

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte