Affi lâche une bombe, opération séduction pour les indépendants


les législatives 2016 ainsi que la crise au FPI constituent l'essentiel de l'actualité nationale du jour. Bonne lecture sur linfodrome.ci

Les indépendants au centre des attentions

Au lendemain des législatives du dimanche 2016, l’heure est au bilan dans certains partis politiques.Le sujet fait la Une de certains journaux de la place. Pour le quotidien indépendant Soir Info, « Après le verdict des législatives, Bédié va faire tomber une importante décision ». Pour le confrère, le PDCI qui s’est réuni en Secrétariat exécutif, le jeudi 18 décembre 2016, à son siège à Cocody pour tirer les leçons du scrutin législatif, va lever certaines sanctions qui ont frappé bien de cadres du parti. Le confrère s’appuyant sur une confidence d’un membre du Secrétariat exécutif du parti, nous apprend que le principe de la levée des suspensions a été acquis.

Quant au quotidien L’Expression, il barre à sa Une :PDCI-RDR/ Malgré les sanctions : Pourquoi les indépendants reviennent à la maison, ce que chacun gagne pour le retour ». Le confrère, ces indépendants qui ont construit toute leur carrière politique au PDCI ou au RDR « voulaient juste démontre à la face du monde qu’ils ont la légitimité du terrain et ils ont atteint leur objectif ». Après leur victoire, certains parmi eux, ont dédié leur victoire à Bédié et à Ouattara. Et le confrère de faire cette déduction : « Malgré les sanctions et autres menaces, mieux vaut revenir à la maison où l’on sera accueillir à bras ouverts, que de tenter une autre aventure avec ce que cela comporte comme risques et incertitudes politiques.

La crise s’accentue au FPI

Profondément divisé par une crise interne depuis de longs mois, le Front populaire ivoirien (FPI) ne risque pas de retrouver son unité dans les prochains jours. Notamment, au vu des sorties des pontes de ce parti, Affi N’Guessan en tête. « Brouille au FPI après les législatives: Affi ‘’enterre’’ Gbagbo », barre L’Inter à sa Une. Le journal reprend notamment une interview accordée par l’ancien Premier ministre à l’agence France presse au cours de laquelle, ce dernier a indiqué que le FPI doit « construire un nouveau projet qui prend en compte le bilan du passé pour identifier les handicaps du parti. Or, les handicaps du parti sont liés à son image ».

Fraternité Matin sur la question ne manque pas de mettre en avant la division entre le patron du FPI et son mentor Laurent Gbagbo. « Après les législatives 2016-Affi N’Guessan: « l’image de Gbagbo, un handicap pour le FPI », peut-on lire à la Une du journal gouvernemental. « Affi N’Guessan a estimé que le FPI a été traité de parti xénophobe, sectaire et violent. Il préconise de rompre avec tout cela et construire un parti républicain », indique le quotidien.

Proche d’Affi N’Guessan, Amani N’Guessan est également revenu sur la crise au sein du parti créé par Laurent Gbagbo. Cependant, à en croire Le Temps, l’ex-ministre aurait décidé de rompre avec Affi N’Guessan. « Après le fiasco aux législatives: Amani lâche Affi », titre le journal. « Aujourd’hui, je ne suis plus l’homme d’un camp. Je ne milite plus pour un camp. Je ne suis plus là pour suivre Affi et puis on va combattre Sangaré », a déclaré l’ancien ministre.

Abraham KOUASSI

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte