Revue de presse/ Côte d'Ivoire

La SIR prend feu, la fête se poursuit chez les travailleurs


Bonjour chers amis de Linfodrome. La revue de presse est disponible. Bonne lecture.

L’incendie qui s’est déclaré le lundi 2 janvier 2017, à la Société Ivoirienne de raffinage (SIR) cristallise l’attention de la presse ivoirienne.

Fraternité Matin, le quotidien pro-gouvernemental barre à sa Une : « Société ivoirienne de raffinage (SIR) : L’unité phare a pris feu, hier ». Dans son édition, le confrère nous apprend que « On a évité le pire, hier à la Société ivoirienne de raffinage. Faisant suite à une fuite d’hydrogène, un incendie s’est déclaré à 17h15, à l’unité d’hydrocraquage, une des composantes les plus importantes de ladite société. Cela lui a valu d’enclencher son Plan d’opération interne (POI), avec sa logistique propre : les pompiers de ladite société, avec leurs camions et tout le dispositif entrant en ligne de compte. Des renforts du Groupement de sapeurs-pompiers militaires (Gspm) dont 92 hommes et des véhicules ont été mobilisés ainsi que la police et la gendarmerie nationale ».

Pour sa part, le journal Le Patriote titre : « Incendie à la SIR : Ce qui s’est réellement passé, hier ». Dans son édition, le confrère publie un communiqué du service de communication (sercom) : « Le lundi 2 janvier 2017, à 17h15, un incendie s’est déclaré à l’unité hydrocraquage de la SIR, suite à une fuite d’hydrogène. Les équipes de sécurité de la SIR ont maîtrisé l’incendie et l’ont éteint à 18h24 ». Le même communiqué nous apprend que « Monsieur le Ministre du Pétrole et de l’Energie, informé, s’est rendu immédiatement à la SIR pour suivre l’évolution de la situation jusqu’à l’extinction complète de l’incendie ».

Difficile reprise du travail, après la célébration du nouvel an

La reprise plus ou moins effective du travail après la célébration de la nouvelle année constitue aussi une large partie de l'actualité de ce début de semaine. « Après la fête du nouvel an 2017 : Des travailleurs absents de leurs postes, hier », peut-on lire à ce propos chez Soir Info. Le quotidien explique qu'en dépit de ce que le lundi 02 janvier était un jour ouvrable, plusieurs travailleurs étaient absents à leurs postes.

« Une chose est sûre, le Plateau, centre des affaires de la ville d'Abidjan n'a pas connu son ambiance des jours ordinaires. Les rues étaient presque désertes », apprend le journal. Nord-Sud quotidien s'est aussi penché sur cette situation avec à sa Une : « Après la fête du Nouvel An : Des fonctionnaires s'offrent un jour férié ». Le constat est le même dans les colonnes du confrère. Travailleurs du public et commerçants ont tous brillé par leur absence à en croire le journal. « Les Tours A, B et E n'ont pas été épargnées par les séquelles de la fête. Comme s'ils le savaient, plusieurs commerçants ont préféré garder leurs stores fermés dans le quartier des affaires. Avec les rues presque désertes, l'ambiance ce 2 janvier 2017 au Plateau ressemblait à celle d'un dimanche », y lit-on.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte