Revue de la semaine : Belle moisson !


Une semaine très chargée pour le chef de l'Etat ivoirien. Dimanche 11 juin 2017, le président français Emmanuel Macron reçoit son homologue ivoirien Alassane Ouattarra à l'Élysée.

 Au menu de cette visite : la lutte contre le terrorisme, le développement durable, l'Onu ou encore le métro d'Abidjan. Deux jours plus tard, le président ivoirien visite le Parlement européen. Il y prononce une allocution devant l'auguste Assemblée plénière devant laquelle il plaide pour une prise en charge coordonnée des principaux défis auxquels sont confrontés actuellement les pays africains. Autre chose chose, la tournée d'une huitaine de jours débutée en Europe et aux Etats-Unis du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly pour convaincre les partenaires au développement de prêter de l'argent à la Côte d'Ivoire qui fait notamment face à la chute du cacao, la principale ressource du pays.

En conférence de presse à Abidjan, jeudi 15 juin, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly annonce la levée de plus 5772 milliards de F cfa sur le marché international. Belle moisson ! Sur le plan national par contre, les choses vont dans tous les sens. Côté politique, le Front populaire ivoirien (Fpi) présidé par Pascal Affi N'guessan maintient sa ''marche de la colère'' de ce samedi 17 juin 2017. L'objectif est de protester contre la crise sociale que traverse le pays, contre les mutineries de mai dernier et contre le dénouement de ces soulèvements. À l'Union pour la paix en Côte d'Ivoire (Upci), Gnamien Konan, fondateur du parti, a décidé de se retirer.

Au Pdci-Rda, de nouvelles nominations de délégués départementaux et communaux font grincer des dents. Le secrétaire exécutif, Maurice Kacou Guikahué, monté au créneau, est resté ferme. Il dit que ces protestations ne vont pas influencer le président Konan Bédié, parce que c’est un travail de fond qui a été fait. «On n’a pas nommé les uns et les autres au hasard, on a évalué, avant de faire les propositions», dit-il. On ne peut passer sous silence la sortie de la star ivoirienne du reggae Alpha Blondy, appelant à "une amnistie générale" et à la libération de tous les prisonniers détenus dans le cadre de la crise post-électorale de 2010-2011 en Côte d'Ivoire, en estimant que le pays vit un "traumatisme". Il appelle même la Côte d'Ivoire à retirer sa plainte contre l'ex-président Laurent Gbagbo et son ministre Charles Blé Goudé à la Cour pénale internationale. Sacré Alpha !

Au plan sportif, les Ivoiriens pleure l'Eléphant Tioté Check tombé sur le front du travail en Chine. La dépouille du défunt est arrivée, jeudi 15 juin 2017, à Abidjan. Environ un millier de personnes, dont une vingtaine d'internationaux ivoiriens, ont accueilli le corps de Tioté, rapatrié depuis Pékin, où le milieu de terrain est décédé brutalement à l'âge de 30 ans, il y a dix jours. Le joueur a été victime d'un arrêt cardiaque fatal le 5 juin, lors d'une séance d'entraînement avec son club Beijing Enterprises (2e div. chinoise). Il sera inhumé ce dimanche au cimetière de Williasmville, à Abidjan. Les condoléances de la rédaction de ''L'inter'' à sa famille et à tous les amateurs du ballon rond.

 

Cyrille DJEDJED

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Cyrille Djedjed

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte