Revue de presse :Polémique sino-voirienne


09/04/2017 | | Commenter l'article
3202

L'affaire a fait le buzz toute cette semaine : deux Chinois auraient mis KO une vingtaine de ressortissants d'Odienné (Odiennékas) sur un chantier routier, dans le pays profond. Entre commisération et sarcasme, l'affaire a été au centre d'un flot de commentaires.

 D'une part, parce que beaucoup se sont imaginés une scène digne d'un film de Bruce Lee ou de Jackie Chan ; d'autre part, parce que les présumées victimes partagent une alliance dite « à plaisanterie » avec certains groupes ethniques, notamment les Sénoufo. Les Odiennékas continuent aujourd'hui d'être la risée de leurs alliés...Mais la bastonnade a-t-elle les proportions ou les caractéristiques que l'opinion populaire tente de lui donner ? Si des Odiennékas témoignent de sévères coups administrés par les Chinois, les mis en cause ont une version un peu différente. Ils jurent, la main sur le cœur, n'avoir « frappé personne » et qu'il s'agirait, plutôt, d'une bagarre entre contractuels.

A côté de ce fait de société, les procès liés à la crise post-électorale se sont poursuivis. Au palais de Justice de Yopougon, le procès dit des disparus du Novotel est entré dans la phase des plaidoiries. Les avocats des familles des victimes et le bâtonnier Luc Adjé ont démonté les thèses de la défense, notamment la mort des otages suite aux bombardements des forces françaises. Le procès reprend mardi, avec la plaidoirie de l'accusation. A la Cour pénale internationale, un nouveau témoin était à la barre. Il s'agit d'un ancien pro-Gbagbo, Évariste Yaké, qui dirigea la Coalition des mouvements et associations des jeunes des Montagnes pour Gbagbo. Il a accablé Charles Blé Goudé, l'ex-leader des jeunes patriotes.

Mais les avocats de ce dernier se sont employés à discréditer le témoin. Le procès reprend le 24 avril avec un nouveau témoin de l'Accusation. La session qui vient de s'achever a vu défiler de gros bonnets de l'armée sous Laurent Gbagbo : Brédou M'bia, Tiapé Kassaraté...Guiai Bi Poin. Sur un plan purement politique, la semaine a enregistré le séminaire du Pdci-Rda. Il avait été annoncé depuis des semaines. Il a finalement eu lieu sous le thème  « Le Secrétariat exécutif et cap 2020, bilan et perspectives ». Les résolutions du séminaire sont attendues ce samedi, en fin de matinée. On saura si les ambitions présidentialistes du Pdci se font de plus en plus jour ou si, au contraire, le parti joue la tempérance.

Enfin...Une grande manifestation des femmes est annoncée pour ce samedi matin, au Palais de la culture de Treichville, en soutien au président de la République, Alassane Ouattara. Elle a lieu sous l'impulsion de Kandia Camara, la ministre de l’Éducation nationale. Kandia Camara est, certes, un haut cadre du parti présidentiel, mais elle assure que la manifestation transcende les barrières politiques. Bon week-end à tous ! A la semaine prochaine !

 

Kisselminan COULIBALY

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Kisselminan Coulibaly

Kisselminan Coulibaly |

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next

ARTICLES DE LA MÊME CATÉGORIE

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte