Revue de presse : Des prétoires aux vestiaires


L'affaire de la « cache d'armes » impliquant le chef du protocole de Guillaume Soro, Souleymane Kamaraté alias Soul to Soul, a refait surface, en début de semaine, avec une perquisition de plusieurs heures, lundi, au domicile de ce dernier.

 « Ni armes, ni munitions » n'auraient été trouvées, à la résidence de Soul to Soul, dans le quartier d'Angré (Cocody), mais les enquêteurs sont repartis avec ordinateur et téléphones portables appartenant au collaborateur de Guillaume Soro. Dans le même temps, un proche de Soul to Soul, Souleymane Zébré, était entendu par la Brigade de recherches de la Gendarmerie. Son domicile, à la Riviera-Palmeraie, a aussi fait l'objet de perquisition. Jeudi, Soul to Soul devait être auditionné pour la quatrième fois, mais ce nouveau rendez-vous a vraisemblablement été ajourné. L'affaire dite de « la cache d'armes » renvoie à une spectaculaire découverte d'armes au plus fort de la mutinerie de mai, à Bouaké, dans l'une des résidences de Soul to Soul. Les autorités ont promis de faire la lumière sur cette affaire.

Il n'y a pas que le feuilleton de la « cache d'armes » qui a cristallisé les attentions au cours de la semaine. Une interview accordée à Jeune Afrique par Jean-Pierre Mignard et Jean-Paul Benoît, avocats de l’État de Côte d'Ivoire dans l'affaire « Laurent Gbagbo » devant la Cour pénale internationale, a laissé croire qu'une libération provisoire de l'ex-chef d’État était tout à fait probable. Face à l'ampleur de la polémique, Me Jean-Paul Benoît s'est exprimé chez Le Patriote. Il affirme ne pas pouvoir se prononcer « à la place de la Cour », mais, « personnellement », il pense qu'il « n'y a aucune chance que (Laurent Gbagbo) soit libéré ».

En marge de cette controverse sur la libération ou non du prédécesseur d'Alassane Ouattara, le procès de ce dernier, couplé avec celui de son poulain, Charles Blé Goudé, se poursuit à La Haye. Deux témoins de l'Accusation se sont relayés au cours de la semaine : Williams Toualy Bailly, un officier de l'armée, ancien patron du 1er Bataillon de commandos parachutistes (BCP), et Yacouba Ouattara, membre d'une association de victimes. On notera cet événement de haute portée culturelle : le lancement du projet ''Route de l'esclave'' initié par l'Unesco, à Kanga-Nianzè, un village du département de Tiassalé. Le projet vise à inscrire le devoir de mémoire sur la traite négrière dans l'agenda international. L'ancien président béninois, Nicéphore Soglo, et l'ex-international français, Lilian Thuram, sont arrivés en Côte d'Ivoire pour prendre part à la cérémonie de Kanga-Nianzè.

Sur le plan des revendications sociales, on relèvera cette annonce faite par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly : le gouvernement a décidé de payer le reliquat du stock des arriérés des fonctionnaires, estimé à 249 milliards de Fcfa. Le paiement se fera de façon échelonnée sur huit ans. Les fonctionnaires, à leur tour, s'engagent à renoncer à tout mouvement d'humeur sur les cinq années à venir. On ne saurait passer sous silence cet échange d'amabilités entre...co-équipiers de la sélection nationale de football. Diarrassouba Vieira est celui qui a ouvert les hostilités. Il a estimé que Serge Aurier n'est pas « un exemple » et qu'il n'est pas digne du statut de Capitaine. Réponse du joueur parisien : « Quand t'essayes de te faire connaître sur le plan international mais que ta carrière sur le terrain ne parle pas pour toi... ». On imagine un peu l'ambiance dans les vestiaires !

 

Kisselminan COULIBALY

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte