Revue de presse :Des pro-Gbagbo dans le viseur du pouvoir


La situation sécuritaire a préoccupé les autorités ivoiriennes toute cette semaine. D'où la réunion extraordinaire du Conseil national de sécurité tenue le jeudi 7 septembre 2017.

A l’issue de cette rencontre présidée par le président de la République, Alassane Ouattara, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, a révélé que Stéphane Kipré, président de l’Union des nouvelles générations (Ung), et Damana Pickass, cadre du Front populaire ivoirien (Fpi), tous deux en exil, figurent au nombre des ''instigateurs'' des attaques perpétrées depuis quelques semaines contre les postes de police et les brigades de gendarmerie. Des assauts qui viseraient à ''déstabiliser'' la Côte d’Ivoire. Les réactions des mis en cause ne se sont pas fait attendre.

Dans des communiqués, les deux proches de Laurent Gbagbo réfutent les accusations de complot. Outre cette situation, plusieurs centaines de jeunes et de femmes ont manifesté ce même jeudi contre la recrudescence de l'insécurité dans la région de Katiola. Munis de sifflets et de pancartes, des groupes de jeunes et de femmes se sont mobilisés pour crier leur indignation face aux agressions récurrentes perpétrées sur les axes routiers de la région par des bandes armées communément appelées "coupeurs de routes". A noter également les descentes ''musclées'' ou opérations ''coup de poing'' initiées par la police contre les ''microbes'' dans les communes de Yopougon et Adjamé. C'est dans cette atmosphère un peu ''délétère'' que s'ouvre ce samedi 9 septembre 2017, au Palais des sports d'Abidjan-Treichville, le 3e congrès ordinaire du Rassemblement des républicains (Rdr).

Le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, sera le grand absent à ce rendez-vous. Il a rendu publique, dans la soirée d'hier vendredi 8 septembre 2017, une déclaration pour annoncer son absence, mettant ainsi fin au suspense et supputations. Autre chose, c'est la rentrée scolaire prévue pour lundi prochain. Au cours de la grande réunion du jeudi 7 septembre dernier, la ministre Kandia Camara a indiqué que cette rentrée 2017-2018 s’annonce sous d’excellents auspices, grâce à la trêve sociale signée entre le gouvernement et les syndicats.

En sports, plus précisément en athlétisme, le gouvernement, « fier » de l’athlète Marie-Josée Ta Lou Gonézié, pour avoir hissé haut le drapeau de la Côte d’Ivoire lors des derniers mondiaux d’athlétisme de Londres, où elle a glané deux médailles d’argent sur 100 et sur 200 m, lui a offert la somme de 40 millions de Fcfa (à raison de 20 millions par médaille) pour récompenser sa performance. Le chef de l’Etat a aussi témoigné la reconnaissance de la Nation à l’ensemble des personnes qui ont concouru à l’atteinte de ce résultat. Notamment l’entraîneur de l’athlète, Anthony Koffi, qui a, lui, reçu la somme de 20 millions de Fcfa, à raison de 10 millions de Fcfa par médaille. A samedi prochain.

 

Cyrille DJEDJED

Cyrille Djedjed

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte