Revue de presse :De Daoukro à la Mugefci


Tous avaient l'oreille tendue vers Daoukro, dimanche 17 septembre 2017. Henri Konan Bédié, président du Pdci, auteur de l'appel dit de Daoukro, devait tenir un discours.

Aussi bien partisans qu'adversaires attendaient de savoir ce que dirait l'ex-chef d’État sur l'alternance en 2020 et sur le parti unifié. M. Bédié a affirmé qu'en 2015, il s'était privé d'une candidature Pdci à la présidentielle, « au prix de nombreux sacrifices ». Il a ensuite évoqué la « fidélité à la parole donnée », dans une allusion à l'alternance en 2020. Le leader du Pdci a aussi appelé à la mise en place du parti unifié, « pour la survie du Rhdp ». Politiquement, la semaine a été également marquée par cette sortie d'Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre et 1er vice-président du Rdr.

Dans une interview exclusive à BBC, Gon Coulibaly prenait le contre-pied de Guillaume Soro qui, arguant n'avoir pas été associé aux préparatifs du 3e congrès ordinaire du Rdr, avait boycotté le rendez-vous. Amadou Gon Coulibaly a assuré que M. Soro avait été « associé au même titre que tout le monde ». Il a révélé que Guillaume Soro, invité à une réunion préparatoire du congrès, avec le président Alassane Ouattara, avait brillé par son absence. Vingt-quatre heures après la sortie d'Amadou Gon Coulibaly, Sidiki Konaté, un très proche du président de l'Assemblée nationale, écrivait sur sa page facebook : « le temps de la parole et de l'action arrive ! ». Le fossé entre le camp Soro et la direction du Rdr se creuse au fil des semaines.

La semaine a été ponctuée par la présence à New York d'Alassane Ouattara. Le président ivoirien s'est exprimé, mercredi 20 septembre, à la 72e session de l'Assemblée générale des Nations Unies. Il a salué la communauté internationale pour son soutien à la Côte d’Ivoire au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’Onu. Alassane Ouattara a demandé que tout soit mis en œuvre, dans le cadre du Conseil de sécurité, pour trouver une solution pacifique aux graves tensions nucléaires dans la péninsule coréenne. A New York, le chef de l’État a rencontré de nombreuses personnalités, ses homologues pour la plupart. Mais il a aussi échangé avec Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale.

Quand on sait que la juridiction travaille sur plusieurs dossiers concernant des personnalités ivoiriennes, on mesure toute l'importance de cette rencontre Ouattara-Bensouda. Sur la Cpi, le nom d'un témoin clé devant comparaître, à partir de lundi, dans le procès conjoint ''Gbagbo-Blé Goudé'', a fuité dans la presse. L'ancien chef d’État-major des armées, le général Philippe Mangou, avait déjà eu son nom révélé suite à une erreur technique de la part de la Cpi. Seulement, on ignorait sa date de comparution. Elle est désormais connue.

Autre actualité majeure : ce dimanche 24 septembre, les délégués de la Mutuelle générale des fonctionnaires de Côte d'Ivoire (Mugefci) seront élus. La mutuelle en compte 300, répartis selon les corps d'emplois et le nombre de fonctionnaires par région. La forte campagne médiatique à laquelle se sont adonnés les candidats est probablement le signe que l'élection sera très disputée. A la semaine prochaine !

 

Kisselminan COULIBALY

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte