Revue de presse : Ouattara, les pro-Gbagbo, Sidy Diallo… Trump !


Candidat en 2020 ? Pas candidat ? Alassane Ouattara avait surpris observateurs politiques et partisans en ne tranchant pas la question dans son interview d'avant sommet Ue-Ua à France 24.

Il avait annoncé sa décision pour 2020. Dans une nouvelle interview, à Radio France internationale cette fois-ci, le président ivoirien en remet une couche : sa décision ne sera connue qu'en 2020, soit l'année électorale. La presse ivoirienne a relayé, en début de semaine, les propos d'Alassane Ouattara, chacun y allant de son commentaire.

Au Conseil des ministres, mercredi, le chef de l’État a été ovationné par ses ministres, qui le félicitaient ainsi pour le succès du sommet Ue-Ua à Abidjan, ayant mobilisé au moins 80 chefs d’État et de gouvernement. Alassane Ouattara a renvoyé l’ascenseur à ses collaborateurs, les félicitant pour leur implication dans la réussite de la grande réunion.

Dans le camp des opposants, particulièrement au Front populaire ivoirien, les différents groupes continuent de mener leurs activités séparément. Abou Drahamane Sangaré, chef de la tendance foncièrement gbagboïste, a rendu visite, mercredi, à Innocent Anaky Kobena, fondateur du Mouvement des forces d'avenir (Mfa), surtout vieil ami de Laurent Gbagbo. « Nous sommes prêts à passer des accords avec toutes les forces politiques, sociales et démocratiques », a dit Abou Drahamane Sangaré à la presse, après environ deux heures d'entretien avec M. Anaky. Ce dernier profitait pour régler ses comptes à ceux qui lui ont ravi son parti, le Mfa, et qui se déchirent aujourd'hui. « Ils n'ont rien compris en politique», a assené l'ex-ministre des Transports. Le Mfa était justement le principal absent à la réunion du comité de haut niveau sur le parti unifié. Ce comité, décidé par Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, a tenu sa première rencontre lundi soir. Il est censé proposer les textes fondateurs du futur parti unifié des Houphouétistes.

Pascal Affi N'guessan, qui dirige la tendance légale du Fpi, s'est trouvé une tribune, parallèlement à ses rivaux du camp Sangaré. Il s'est abondamment exprimé dans une interview à eventnews, une télé en ligne. Il dit que Laurent Gbagbo, détenu à la Cour pénale internationale, lui a envoyé un message, lui demandant de reporter le congrès qu'il souhaitait organiser, afin de trouver une solution à la crise au Fpi. M. Affi contredit Justin Koné Katinan, le porte-parole de M. Gbagbo, selon qui l'ex-président a demandé que l'unité du Fpi se fasse autour de M. Sangaré.

Une décision majeure a été arrêtée en Conseil des ministres : l'âge des véhicules d'occasion importé sera revu. Cet âge varie selon le type de véhicule (tourisme, transport…). Beaucoup espèrent qu'il ne s'agisse pas d'une mesure de plus après de précédentes décisions, comme celles sur l’interdiction des sachets plastiques, et de la cigarette dans les lieux publics, qui ont connu un succès mitigé.

A la Fédération ivoirienne de football (Fif), Augustin Sidy Diallo est dans une zone de turbulence. En cause : l'échec des Éléphants à se qualifier pour le Mondial de Russie. D'abord, son prédécesseur, Jacques Anoma, a jugé que le football ivoirien avait régressé de 15 ans, puis l'ancien international Bonaventure Kalou, dans une conférence de presse, réclamait une assemblée générale extraordinaire. Dans la foulée, ce dernier a vu écourter, par la Fif, son contrat de consultant chez Canal +.

A l'international, le président américain, Donald Trump, a, de nouveau, animé l'actualité. En prenant sur lui de reconnaître Jérusalem, capitale de l’État hébreu, l'ex-magnat de l'immobilier a provoqué une colère indicible dans le monde arabe.

Une note de tristesse. La star de la chanson française, Johnny Hallyday, est décédée mercredi, entraînant une vague d'émotions dans l'Hexagone et dans plusieurs pays d'Afrique d'expression francophone. Johnny Hallyday s'en est allé à 74 ans. Il aura vécu !

 

Kisselminan COULIBALY

Previous ◁ | ▷ Next

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte