Revue de presse : Diplomatie et politique


Intense activité diplomatique sur les bords de la lagune Ebrié. Quelques jours après que les présidents zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa, et ghanéen, Nana Akufo-Addo, ont séjourné dans la capitale économique ivoirienne, deux chefs d’État de la sous-région ouest-africaine, étaient présents à Abidjan. Le Togolais Faure Gnassingbé y est resté, mardi 3 avril 2018, seulement quelques heures, le temps de s'entretenir avec son homologue Alassane Ouattara. Aucune déclaration n'a sanctionné les échanges. La rencontre a porté, selon nos sources, sur la crise socio-politique au Togo.

Le Libérien George Weah, élu président de son pays, en janvier 2018, a rendu, quant à lui, une visite « d'amitié et de travail » à la Côte d'Ivoire. L'ancienne star du ballon rond est restée à Abidjan, 48 heures, son séjour ayant démarré le jeudi 5 avril. Il a remercié publiquement Alassane Ouattara pour ses conseils qui lui ont permis d'accéder au pouvoir.

Sur le plan purement politique, on attendait beaucoup- peut-être un peu trop- des deux grands alliés au pouvoir, le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci) et le Rassemblement des républicains (Rdr). Ils avaient, de part et d'autre, des réunions de haut niveau. Presque tous s'étaient accordée à dire qu'ils prendraient des mesures fortes dans le sens du parti unifié, pomme de discorde entre les deux partenaires. Tandis que le Pdci a éludé la question, son allié a projeté un congrès extraordinaire pour le 5 mai prochain. La création du parti unifié coince manifestement.

Chez les pro-Gbagbo, le front politique s'est apaisé après les manifestations en demi-teinte, jeudi 22 mars 2018, contre l'organe électoral, et les sénatoriales qui s'étaient tout de même tenues. Les dix-huit (18) pro-Gbagbo, placés en détention suite à la marche avortée d'Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (Eds), ont été élargis, ce vendredi 6 avril, au terme d'un procès auquel ont assisté l'ex-numéro 2 du régime Gbagbo, Mamadou Koulibaly, et l'ancien ministre de la Fonction publique, Hubert Oulaye.

Henri Konan Bédié, le président du Pdci, d'ordinaire casanier, s'est rendu à Kumasi, au Ghana voisin, à la rencontre du roi des Ashanti, Sa Majesté Otumfuo Osei Tutu II. Selon le compte-rendu qui nous est parvenu des services de communication de M. Bédié, l'ancien chef d'Etat et son illustre hôte ont échangé sur de nombreux sujets : le raffermissement des liens entre les peuples ashanti et baoulé, la pérennisation des valeurs culturelles, la paix et les bonnes relations entre les deux pays, le Ghana et la Côte d'Ivoire.

Autre actualité : les suites du décès de l'artiste chanteur Dézy Champion, de son vrai nom Guinon Désiré Claver. La mort, le week-end dernier, de cette célébrité du Zouglou, a suscité une émotion au-delà de ses familles biologique et artistique. Selon une information relayée par nos soins (Linter du vendredi 6 avril 2018), une autopsie a été demandée par la famille biologique afin de déterminer les causes du décès de Dézy Champion. A la semaine prochaine !

 

Kisselminan COULIBALY

Previous ◁ | ▷ Next
Shutterstock.com INT

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte