Revue de presse : Du 1er mai à l'inhumation de Dézy


Le chef de l’État, Alassane Ouattara, rentré, samedi 28 avril 2018, d'une mini-tournée internationale, a présidé, trois jours après, au palais de la Présidence, la traditionnelle fête du travail ou fête du 1er mai.

Si les revendications des centrales étaient particulièrement attendues, les réponses du chef de l’État, l'étaient également. Alassane Ouattara a enjoint son gouvernement d’allouer un fonds de 800 millions de f cfa aux centrales syndicales afin de les aider à jouer convenablement leur rôle d’utilité publique. M. Ouattara, qui a écouté les « préoccupations légitimes » des travailleurs, a expliqué que sur 150 points de doléances, quasiment 130 ont été réglés. Il a invité les centrales à prendre langue avec la tutelle afin que les doléances non encore satisfaites fassent l’objet de discussions approfondies. Réagissant à un des points soulevés par la centrale Dignité, Alassane Ouattara a réfuté le terme de « prisonniers politiques » en Côte d'Ivoire.

Au sein de la coalition au pouvoir, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), le débat reste animé. Le « non » de l'Union pour la Côte d'Ivoire (Upci), l'un des membres de la coalition, au « parti unifié », a été modérément apprécié par certains alliés. Adama Bictogo, vice-président du Rassemblement des républicains (Rdr), a ainsi apostrophé Me Brahima Soro, président de l'Upci : « On ne peut pas être avec nous et aller se structurer pour dire non ». Ce samedi 5 mai 2018, le Rdr tient son 4e congrès extraordinaire. Il se déterminera par rapport au « parti unifié ». Le « oui », à cette entreprise d'unification de plusieurs partis, ne serait guère surprenant de la part de la formation qui a Alassane Ouattara pour président d'honneur. Le « non », scénario redouté par l'appareil, fausserait le jeu politique au sein de la famille houphouétiste.

Dans l'affaire des « immatriculations frauduleuses de véhicules », en tout dix-huit (18) personnes ont été épinglées, et placées sous mandat de dépôt. Il s'agit d'agents du ministère des Transports, de Côte d'Ivoire logistique, de Quipux, des douanes, du ministère du Commerce et de la Sicta. Le procureur de la République, Richard Adou, a fait le point sur ce dossier, jeudi 3 mai 2018, à son cabinet. Les premières investigations ont montré qu'il a été mis en place un « mécanisme frauduleux pour contourner la douane ». L'affaire des 2 000 véhicules de luxe sortis frauduleusement du Guichet unique automobile a été révélée par le spécialiste des investigations, L'éléphant déchaîné, dans sa publication du mardi 24 avril 2018. Dans la foulée, plusieurs responsables ont été arrêtés. L’État ivoirien aurait perdu, dans l'affaire, entre deux et trois milliards de f.cfa.

On n'oubliera pas la journée mondiale de la liberté de la presse, ce 3 mai 2018. Cette année, le thème retenu par l'Unesco était : « médias, justice et état de droit : les contrepoids du pouvoir ». L'événement a été célébré en Côte d'Ivoire, avec une bonne mobilisation des journalistes, qui, entre marche et activités de l'esprit, ont envoyé un message à l'ensemble de la communauté sur l'importance de la liberté de la presse.

Notons, dans la rubrique « deuil », que la star du Zouglou, Dézy Champion, de son vrai nom Guinon Désiré Claver, sera inhumée, ce samedi 5 mai 2018, au cimetière de Williamsville. L'artiste est décédé le 31 mars 2018, créant un choc au-delà de ses familles biologique et artistique.

Kisselminan COULIBALY

Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte