Revue de presse : Semaine noire, le foot, seul point de bonheur


Le bureau politique du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), le 17 juin 2018, était particulièrement attendu.

Il devait éclairer sur la position de l'allié du Rassemblement des républicains (Rdr) relativement au « parti unifié » nommé Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). Ce sont, à l'arrivée, les anti-Rhdp et pro-alternance qui ont pris le dessus. La réunion du 17 juin a différé la création du parti unifié, puisque le 13e congrès ordinaire du Pdci censé examiner les textes du « Rhdp » a été reporté après la présidentielle de 2020. Par ailleurs, le Pdci a réaffirmé son ambition de « reconquérir le pouvoir ». Son principal allié, le Rdr, faisant contre mauvaise fortune bon cœur, a pris acte des décisions du Pdci. Tous savent l'attachement du chef de l'État et président d'honneur du Rdr, Alassane Ouattara, au parti unifié. Il avait souhaité, en mai dernier, la tenue, « dans les meilleurs délais », du congrès constitutif du Rhdp. Sauf que le peu d'engouement du Pdci le contrarie fortement. Sa réaction est très attendue.

Le drame causé par les inondations a été, sans conteste, l'actualité majeure de cette semaine. Dans la nuit du 18 au 19 juin 2018, une forte pluie s'est abattue sur Abidjan, la capitale économique, faisant au moins 19 décès et d'importants dégâts matériels. Les morts sont généralement consécutives à des effondrements d'immeubles dans les communes de Cocody, Adjamé et Attécoubé. Devant l'urgence de la situation, Alassane Ouattara, rentré de France, mercredi 20 juin, a convoqué un conseil national de sécurité. Plusieurs mesures ont été arrêtées. Elles vont de la mise à disposition d'un fonds de 2 milliards de f. cfa à la démolition de constructions réalisées dans les bassins d'orage et sur les ouvrages de drainage et d'assainissement, en passant par la mobilisation exceptionnelle des forces de défense et de sécurité.

Les pluies diluviennes et leurs conséquences ont généré une salve de réactions émanant des partis politiques. Tandis que l'opposition mettait en cause la responsabilité du gouvernement, les partis de la coalition (pouvoir) félicitaient les autorités pour les mesures prises.

On relèvera cette autre actualité qui a suscité l'émoi chez les Ivoiriens : l'enlèvement, par sa nourrice, d'une fillette prénommée Maelys, lundi 18 juin, à Abidjan. La photo de la petite Maelys a été reprise abondamment sur les réseaux sociaux. Maelys a été retrouvée, jeudi 21 juin, par les services de police après des recherches appuyées.

Note sportive. Le Mondial de football en Russie bat son plein. C'est un grand moment d'émotions avec des surprises comme il peut en exister dans la discipline. Trois équipes africaines, sur les cinq présentes en Russie, ont encore des chances de se qualifier pour les huitièmes de finale : le Sénégal, le Nigeria et la Tunisie. Souhaitons du succès à ces équipes.

A la semaine prochaine !

 

Kisselminan COULIBALY

Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte