Revue de presse : Du Pdci au drame de Grand-Bassam


En politique, le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci) de Henri Konan Bédié s'est particulièrement illustré, cette semaine.

En conférence de presse, dimanche 22 juillet, au siège du parti à Cocody, Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif du Pdci, a donné une liste de dix-huit (18) cadres qui « se sont exclus d'eux-mêmes » de la vieille formation, coupables d'avoir pris part à l'assemblée générale constitutive du parti unifié. Guikahué a mis en avant la loi n°93-668 du 9 août 1993 disposant que nul ne peut appartenir à deux partis politiques à la fois.

Adjoumani Kouassi Kobenan, porte-étendard des pro-parti unifié, au nombre des « exclus », a apporté la réplique à Guikahué, lundi 23 juillet, au Golf hôtel, à Cocody-Riviera. Adjoumani s'est attaqué à des décisions « nulles et de nul effet » et les a imputées à Guikahué. Il a dit qu'il ne pensait pas que Bédié puisse demander à Maurice Kakou Guikahué d'annoncer l'exclusion de militants.

Sur le plan judiciaire, Nicaise Douyou alias Samba David, président de la Coalition des indignés de Côte d'Ivoire, a été mis en liberté provisoire pour des «raisons médicales» après plus de deux ans de détention.

Au chapitre de l'éducation, le baccalauréat 2018 a donné ses résultats avec un taux national de réussite de 46,09%. Ce taux est en légère hausse (1,12%) par rapport à celui de la session précédente qui était de 44,97%.

On mentionnera la 7è conférence au sommet du Traité d’amitié et de coopération (Tac) entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire. La conférence s'est tenue dans la capitale politique, Yamoussoukro. De nouveaux accords ont été signés entre les deux grands voisins, dans plusieurs domaines.

En économie, la Banque mondiale prévoit une enveloppe de 492 milliards de Fcfa pour la Côte d’Ivoire en vue de financer dix projets en 2019. L'annonce a été faite, jeudi 26 juillet, par le directeur des opérations de cette institution, chargé de la Côte d’Ivoire, Pierre Laporte. M. Laporte a précisé que ces interventions seront faites dans divers secteurs, notamment le cacao, la santé, l’éducation.

La note triste de la semaine est le drame survenu à Grand-Bassam, mercredi 25 juillet. Une famille de neuf personnes a péri dans l’incendie d’un domicile appartenant à une veuve, au quartier Mockeyville. Un court-circuit électrique serait à l’origine du drame. Une grand-mère, ses petits-fils et la servante, pris de court par le courant électrique et les flammes, n’ont pas survécu.

Le drame de Grand-Bassam a fortement ému la communauté nationale. Il a remis au goût du jour des questions ayant trait à la protection civile, ou encore, à la sécurité domestique.

 

Kisselminan COULIBALY

 

 

Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte