Côte d'Ivoire

Akossi Bendjo débarqué, le fossé s’agrandit entre Ouattara et Bédié


 

Noel Akossi Bendjo n’est plus le maire du Plateau. Le secrétaire exécutif chargé de l’organisation et de la mobilisation au sein du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) a été révoqué, le mercredi 1er août 2018, au cours du conseil des ministres présidé par le président de la République, Alassane Ouattara. Il a été relevé de ses fonctions de maire du Plateau, par décision du gouvernement, pour « faux et usage de faux, grave déviation dans la gestion et faux en écriture publique ». « Bendjo débarqué par le gouvernement, hier », titre le quotidien indépendant Soir Info. Le confrère fait savoir que le porte-parole du gouvernement a également assuré que « les enquêtes sont en train d’être menées pour consolider les chiffres exactes ».

Pour sa part, le quotidien L’inter barre à sa Une : « Ouattara frappe, Bendjo tombe ». Le confrère nous apprend que « on sentait l’étau se resserrer autour de Noel Akossi Bendjo, avec l’arrestation de la directrice de la comptabilité de la mairie du Plateau, et une convocation de la Brigade de recherches, adressée à l’édile alors qu’il était au Maroc ». Après la révocation de Bendjo, la jeunesse urbaine du PDCI réunie, le même mercredi, à la permanence du parti, a dénoncé un « harcèlement politico-judiciaire » visant leur dirigeant. La jeunesse urbaine pense que ce débarquement a un lien avec le refus du PDCI d’aller au parti unifié. « Pourquoi c’est après le refus du PDCI d’aller au parti unifié qu’il est devenu coupable d’un délit après l’avoir traité de membre de la troïka ? », a interrogé Brou Gérard. Noel Akossi Bendjo, ne paie-t-il pas pour sa farouche opposition au parti unifié, le RHDP ? Répondant aux questions de journalistes après le conseil des ministres, Sidi Tiemoko Touré, porte-parole du gouvernement a réfuté tout règlement de compte, déclarant que « Il n’y a pas de révocation ciblée. Tout le monde est égal devant la loi. Il n’y a pas de discrimination en la matière.»

Pour sa part, le confrère ‘’Le Quotidien d’Abidjan’’, proche de l’opposition, a titré : « Affaire débarquement d’Akossi Bendjo, Bédié très fâché contre le régime ». Le confrère nous apprend que le président du PDCI-RDA ne décolère pas après le « limogeage honteux » de Noel Akossi Bendjo. « Selon les proches du Sphinx de Daoukro, leur mentor a du mal à comprendre la décision de son cadet, par ailleurs son principal allié au sein de la coalition au pouvoir », écrit le confrère. Une chose est certaine, quelle que soit la raison qui sera avancée pour justifier la révocation de l’un des fidèles soldats de Bédié, cette situation ne va pas plaire au Sphinx de Daoukro. Comme l’a écrit ‘’Le Quotidien d’Abidjan’’ « Le fossé s’agrandit entre le PDCI et le RDR ». Par ricochet, entre Bédié et Ouattara.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte